Une py­ro­mane ju­gée res­pon­sable de ses actes

Le Pays Roannais (Roanne) - - Justice - Pas­cal Jac­quet

La jeune femme, âgée de 27 ans, a com­pa­ru sans avo­cat alors qu’elle est ac­tuel­le­ment hos­pi­ta­li­sée pour des troubles men­taux.

En oc­tobre 2014, suite à l’in­cen­die d’une voi­ture, c’est elle qui est al­lée se dé­non­cer aux au­to­ri­tés. Du­rant sa garde à vue, elle re­con­naî­tra d’autres incendies. Re­mise en li­ber­té, deux jours plus tard, elle met­tra le feu à des contai­ners près d’un ma­ga­sin.

« Mettre le feu, c’est un jeu… »

À cette époque, un pre­mier ex­pert psy­chiatre ne re­lè­ve­ra au­cune alié­na­tion men­tale. L’avis d’un se­cond, quelque temps après, met­tra en évi­dence une al­té­ra­tion du dis­cer­ne­ment mais une to­tale res­pon­sa­bi­li­té de ses actes.

À la barre du tri­bu­nal, mar­di, la jeune femme a te n t é de s’e x p l i q u e r. « Mettre le feu, c’est un jeu. Je ne re­grette pas et je n’aime pas que l’on me prenne pour une ma­lade » , as­sure­t­elle d’une pe­tite voix, un sou­rire aux lèvres, dans un état vi­si­ble­ment se­cond. Elle est de­puis quelque temps hos­pi­ta­li­sée au Vi­na­tier, un éta­blis­se­ment spé­cia­li­sé dans les troubles men­taux.

La jeune femme se pré­sente sans avo­cat, as­su­rant donc sa dé­fense seule ; le ma­laise est pal­pable dans la salle d’au­dience. Apr è s s’ê t re ét o n n é qu’au­cune me­sure de tu­telle n’ait été prise, le tri­bu­nal l’a condam­née à un an de pri­son avec sur­sis mise à l’épreuve, avec des obli­ga­tions de soins et d’in­dem­ni­sa­tion. La jeune femme est re­par­tie, ac­com­pa­gnée de deux in­fir­miers, pour re­joindre son hôpital psy­chia­trique. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.