Yan­nick Fer­let, homme de dé­fis

Il a dé­lais­sé le com­merce in­ter­na­tio­nal pour le sport

Le Pays Roannais (Roanne) - - Roanne Vivre Sa Ville -

Roan­nais d’ori­gine, Yan­nick Fer­let, a choi­si de se re­con­ver­tir dans l’en­ca­dre­ment spor­tif, après 20 an­nées pas­sées dans le com­merce in­ter­na­tio­nal. Ren­contre avec un qua­dra qui a fait de sa pas­sion son mé­tier.

Yan­nick Fer­let a tra­vaillé du­rant vingt ans dans le com­merce in­ter­na­tio­nal. Ad­dict au sport, il re­prend une ac­ti­vi­té phy­sique as­si­due en 2005. Ce­lui qui a tou­jours eu la vo­lon­té de s’oc­cu­per des autres com­mence alors, à par­tir de 2013, à en­ca­drer des jeunes et adultes en bé­né­vo­lat au sein de l’Olym­pique Riorges Marche Ath­lé­tisme (Or­ma). « J’ai tou­jours eu cette vo­lon­té d’en­ca­dre­ment en moi et j’avais fait le tour de la ques­tion dans mon tra­vail », dé­crit Yan­nick. « C’est lors d’un ren­dez­vous avec la MIFE du Roan­nais (Mai­son de l’In­for­ma­tion sur la For­ma­tion et l’Em­ploi) que la pos­si­bi­li­té de de­ve­nir édu­ ca­teur spor­tif a re­fait sur­face. L’an pas­sé, Yan­nick Fer­let re­part alors pour une an­née sur les bancs de l’école, au Creps de Vi­chy, grâce à une for­ma­tion fi­nan­cée par le Fon­ge­cif. En juin der­nier, il dé­croche le Bre­vet Pro­fes­sion­nel JEPS APT ( Ac­ti­vi­tés phy­siques pour tous), équi­valent aux an­ciens bre­vets d’État. De quoi lui per­mettre l’exer­cice pro­fes­sion­nel du mé­tier d’ani­ma­teur spor­tif « sport pour tous ». « Ce di­plôme d’État me per­met dé­sor­mais de vivre de mon ac­ti­vi­té » , se fé­li­cite le sé­millant qua­dra­gé­naire, qui s’ap­puie aus­si sur les di­plômes fé­dé­raux ob­te­nus lors de ses in­ter­ven­tions à l’Or­ma.

Yan­nick Fer­let est dé­sor­mais sa­la­rié de l’Or­ma et de l’As­so­cia­tion de gym vo­lon­taire de Riorges, où il pro­pose dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés, par­mi les­quelles la marche nor­dique, la pré­pa­ra­tion phy­sique, le ren­force ment mus­cu­laire pour les hommes, sport­san­té…

Pa­ral­lè­le­ment, Yan­nick pro­pose, en tant qu’au­toen­tre­pre­neur cette fois, du coa­ching pri­vé, de l’en­traî­ne­ment spor­tif plus pous­sé à des­ti­na­tion des clubs en vue de pré­pa­rer des com­pé­ti­tions.

Tout ré­cem­ment, il vient de l an­cer en com­mun avec l’As­so­cia­tion des fa­milles ru­rales de Boyer, Cou­touvre et Jar­nosse, deux nou­velles ac­ti­vi­tés pour dy­na­mi­ser le mi­lieu ru­ral : en­ca­dre­ment de marche nor­dique et de course à pied. « C’est un mé­tier où il faut res­ter mo­deste. C’est un réel chal­lenge pour moi, avec un mé­lange d’ex­ci­ta­tion et le poids des res­pon­sa­bi­li­tés » , conclut ce fou de sport. Pas de quoi ef­frayer pour au­tant ce­lui qui compte plu­sieurs tri­ath­lons Iron­man à son ac­tif. ■ le

« J’avais fait le tour de la ques­tion dans mon tra­vail »

PHO­TO Y.F.

RE­CON­VER­SION. Yan­nick Fer­let a choi­si de se re­con­ver­tir dans l’en­ca­dre­ment spor­tif après vingt ans dans le com­merce in­ter­na­tio­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.