Le ser­vice après-vente de la « mé­thode Laurent Wauquiez »

Le Pays Roannais (Roanne) - - Vie Régionale L'actu - Pierre-Oli­vier Vé­rot

À l’oc­ca­sion du dé­bat d’orien­ta­tion bud­gé­taire, la ma­jo­ri­té ré­gio­nale met en avant sa po­li­tique d’in­ves­tis­se­ment dans de nom­breux do­maines de la vie quo­ti­dienne.

Laurent Wauquiez ne s’en cache pas, il veut faire de la ré­gion Au­ver­gneR­hône­Alpes qu’il pré­side de­puis les élec­tions de décembre 2015 une vi­trine, ou plu­tôt un laboratoire des po­li­tiques qui marchent. En dé­but de se­maine, les re­pré­sen­tants de sa ma­jo­ri­té dans la Loire, fi­dèles sou­tiens, se sont fait les porte­pa­role zé­lés du fu­tur pré­sident na­tio­nal des Ré­pu­bli­cains, à l’oc­ca­sion du dé­bat d’orien­ta­tion bud­gé­taire pour l’exer­cice 2018.

Ils ont com­men­cé par af­fir­mer que « Laurent Wauquiez confirme qu’il est un ami de la Loire », en vou­lant pour preuve les der­nières no­mi­na­tions dans l’exé­cu­tif : Jean­Pierre Taite, tout frais vi­ce­pré­sident à l’agri­cul­ture, Ray­mond Vial, ré­cent dé­lé­gué à la fo­rêt et au bois et Sa­my Ke­fi Jé­rôme, dé­sor­mais en charge de « l’e­ad­mi­nis­tra­tion ».

Avec So­phie Rotkopf et Sandra Slep­ce­vic, ils n’ont pas man­qué de dé­crire les condi­tions pour­tant dé­li­cates de la gou­ver­nance ré­gio­nale, sou­li­gnant le « coup de ra­bot » aux re­cettes de la Ré­gion don­né par le gou­ver­ne­ment : « La sup­pres­sion du fonds de com­pen­sa­tion du trans­fert vers les ré­gions de la com­pé­tence éco­no­mique, ce sont 250 mil­lions d’eu­ros de perte de re­cettes sup­plé­men­taires, a in­sis­té Jean­Pierre Taite. Le gou­ver­ne­ment ne se moque­til pas des Ré­gions ? Le Pa­ri­sia­nisme ne pren­drait­il pas le des­sus ? », a fait mine de s’in­ter­ro­ger le maire de Feurs, dé­plo­rant par ailleurs « le plus grand plan so­cial que la France ait connu », avec la fin des contrats ai­dés.

Mais comme les élus ré­gio­naux de la ma­jo­ri­té l’ont in­di­qué, « les éco­no­mies dé­jà réalisées, de l’ordre de 300 mil­lions d’eu­ros, vont per­mettre, sans aug­men­ter la fis­ca­li­ té, de mener d’am­bi­tieuses po­li­tiques d’in­ves­tis­se­ment. Et de ci­ter, pê­le­mêle, les aides à la fi­lière bois afin que les fo­rêts ré­gio­nales ­ qui couvrent 36 % de la su­per­fi­cie d’Au­vergne­Rhône­Alpes ­ soient mieux ex­ploi­tées, la sé­cu­ri­sa­tion des ly­cées, les aides à l’ins­tal­la­tion de jeunes mé­de­cins et à l’amé­na­ge­ment de mai­sons de san­té pour lut­ter contre la dé­ser­ti­fi­ca­tion mé­di­cale des sec­teurs ru­raux. Des com­pé­tences qui ne sont pas toutes du res­sort pre­mier des Ré­gions, mais sur lesquelles Laurent Wauquiez et sa ma­jo­ri­té ne veulent pas s’in­ter­dire d’in­ter­ve­nir. ■

« Laurent Wauquiez est un ami de la Loire »

P.-O.V.

MA­JO­RI­TÉ. Dans la Loire et le Roan­nais, le pré­sident de la Ré­gion compte de fi­dèles sou­tiens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.