Pri­son sans pas­ser par la case du Parc « Un sou­la­ge­ment pour le per­son­nel. On a l’im­pres­sion d’avoir été en­ten­dus »

Un nou­veau tra­cé vient d’être va­li­dé pour la ligne 1 de la Star après l’in­ci­dent du 25 sep­tembre

Le Pays Roannais (Roanne) - - Agglomération Roannaise L'actu - Etienne Chaize etienne.chaize@cen­tre­france.com

Lun­di 9 oc­tobre, le bu­reau com­mu­nau­taire de Roan­nais ag­glo­mé­ra­tion a va­li­dé un nou­veau tra­cé pour la ligne de bus entre Le Co­teau-Les Plaines et le quar­tier du Parc. Une réponse à l’in­ci­dent sur­ve­nu le 25 sep­tembre der­nier, lors­qu’un bus avait été la cible d’un pro­jec­tile, au ter­mi­nus de la ligne 1.

Pen­dant les six jours qui ont sui­vi l’agres­sion, le ser­vice a été ré­duit dans le quar­tier du Parc (Le Pays du 5 oc­tobre). De­puis, le tra­fic a re­pris nor­ma­le­ment, et « se­rei­ne­ment », se­lon Pas­cal Mi­ra­bel, re­pré­sen­tant du per­son­nel (FO). Reste que les chauf­feurs ré­cla­maient des chan­ge­ments en pro­fon­deur pour ga­ran­tir leur sé­cu­ri­té de ma­nière pé­renne.

Lors d’une réu­nion, mar­di 3 oc­tobre, la di­rec­tion et le per­son­nel ont ex­po­sé deux tra­cés dif­fé­rents à Roan­nais ag­glo­mé­ra­tion, char­gé d’ar­bi­trer. Seul point com­mun entre les deux, un nou­vel ar­rêt créé au centre de dé­ten­tion et bap­ti­sé les Trois ponts. Le pre­mier, por­té par la di­rec­tion et plé­bis­ci­té no­tam­ment par Jean­Luc Cher­vin, vice­pré­sident de l’Ag­glo char­gé des trans­ports, de­vait pas­ser par Ai­guilly puis le Parc en sa­cri­fiant l’ar­rêt Vi­val­di, avant de s’ar­rê­ter aux Trois ponts. L’autre, dé­fen­du par le per­son­nel, pré­voyait d’al­ler de Wil­son aux Trois ponts sans pas­ser par Con­dor­cet et le Parc. C’est cette op­tion qui a été re­te­nue, à titre ex­pé­ri­men­tal.

« C’est un choix de rai­son et de co­hé­rence. On a bien su ar­gu­men­ter et étof­fer notre dos­sier », se fé­li­cite Pas­cal Mi­ra­bel qui as­sure que le quar­tier ne se­ra pas moins bien des­ser­vi. « Le ter­mi­nus se­ra beau­coup plus sé­cu­ri­sé pour les conduc­teurs. Et ça va nous per­mettre de des­ser­vir le centre de dé­ten­tion, ce qui est une offre en plus », dé­roule­t­il.

S’il re­grette la po­si­tion de Jean­Luc Cher­vin, « qui se range tou­jours du cô­té de la di­rec­

tion », le re­pré­sen­tant du per­son­nel sa­lue la dé­ci­sion de Roan­nais ag­glo­mé­ra­tion. « C’est un sou­la­ge­ment pour le per­son­nel. On a l’im­pres­sion d’avoir été en­ten­dus », souffle­t­il.

« En­voyer un si­gnal de confiance au per­son­nel », c’était une vo­lon­té du pré­sident de l’Ag­glo, Yves Ni­co­lin : « Ce sont quand même les prin­ci­paux concer­nés ». Mais d’autres as­pects, plus prag­ma­tiques, semblent avoir gui­dé le choix de la col­lec­ti­vi­té. « Le pro­jet por­té par la di­rec­tion im­pli­quait de nom­breux coûts sup­plé­men­taires : amé­na­ge­ment des ar­rêts, éclai­rage pu­blic ou ajout de ca­mé­ras, alors que le tra­cé re­te­nu per­met de réuti­li­ser des ca­mé­ras exis­tantes et est dé­jà équi­pé cor­rec­te­ment en éclai­rage », dé­taille Yves Ni­co­lin.

Mise en oeuvre dé­but novembre

Même si tout n’est pas parfait et que cer­tains usa­gers se ver­ront éloi­gnés de leurs ar­rêts ha­bi­tuels (lire encadré), tous es­pè­

rent que le tra­cé nou­veau ap­por­te­ra sa­tis­fac­tion en terme de sé­cu­ri­té et de des­serte.

« La dé­ci­sion du bu­reau doit en­core être va­li­dée par le con­seil com­mu­nau­taire qui se tien­dra à la fin du mois. Après, sous ré­serve, on vise une date de mise en oeuvre au 6 novembre », ex­plique Richard Gau­thier, di­rec­teur de la Star, avare de com­men­taires quant à la dé­ci­sion des élus. « Il y avait deux tra­cés, c’était à eux de se pro­non­cer, je n’ai pas à prendre po­si­tion ». ■

PHOTO : C. VERDET

AR­RÊT. L’ar­rêt du Parc (en photo), comme ce­lui de Con­dor­cet, ne se­ra plus des­ser­vi par le nou­veau tra­cé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.