Le ser­vice fu­né­raire mo­der­ni­sé

Le Pays Roannais (Roanne) - - Roanne Vivre Sa Ville - Au­ré­lie Mar­cha­dier au­re­lie.prud­homme@cen­tre­france.com A.M.

Une sé­rie de tra­vaux tech­niques et d’amé­na­ge­ments ont été réa­li­sés à l’es­pace fu­né­raire, au fu­né­ra­rium et au cré­ma­to­rium de la Ville. Une mon­tée en gamme réa­li­sée à 100 % en au­to­fi­nan­ce­ment.

La mort, un mar­ché concur­ren­tiel presque comme les autres. Pour que son ser­vice fu­né­raire ré­ponde aux nou­velles normes et « pro­pose une pres­ta­tion à la hau­teur des at­tentes des Roan­nais en ces mo­ments de deuil », la Ville a en­ga­gé ces der­nières an­nées d’im­por­tants tra­vaux de ré­no­va­tion. « Un chan­tier de 1,3 M€ por­té ex­clu­si­ve­ment par le bud­get du ser­vice, fi­nan­cé grâce aux pres­ta­tions ven­dues et non pas par les contri­buables, a rap­pe­lé ce mer­cre­di le maire Yves Ni­co­lin, lors d’une vi­site sur le site. Nous avons un ser­vice tout à fait à l’équi­libre au ni­veau fi­nan­cier, ce qui lui a per­mis de mener ces in­ves­tis­se­ments ». Ces tra­vaux ont en outre été réa­li­sés sans hausse des ta­rifs, pré­cise la Ville.

Es­pace com­mer­cial fu­né­raire. Face au ci­me­tière, ce bâ­ti­ment a été to­ta­le­ment re­loo­ké ex­té­rieu­re­ment pour être mieux iden­ti­fié. L’en­semble de fa­çades sur rues, avec da­van­tage d’ou­ver­ture, a été trai­té avec des bar­dages, et la si­gna­lé­tique se veut plus ex­pli­cite pour mieux iden­ti­fier le ser­vice.

À l’in­té­rieur aus­si, les lo­caux ont été mo­der­ni­sés « of­frant plus d’in­ti­mi­té et de confort ». L’or­ga­ni­sa­tion a été re­vue au­tour d’es­paces de ré­cep­tion, de la créa­tion de deux sa­lons d’at­tente dis­po­sant de bu­reaux ad­ja­cents, et d’une grande salle de pré­sen­ta­tion. La pro­chaine étape se­ra la ré­fec­tion de la cour pro­gram­mée en 2018.

Fu­né­ra­rium. Dans ce bâ­ti­ment, les six sa­lons ont été ré­amé­na­gés. Ils dis­posent dé­sor­mais cha­cun de deux es­paces com­mu­ni­quant (de re­cueille­ment et de pré­sen­ta­tion du dé­funt), ain­si que d’écran vi­déo et de ta­blettes. De quoi évo­quer la per­sonne

à tra­vers des images ou des mor­ceaux de mu­sique. Un sys­tème de cli­ma­ti­sa­tion a été ins­tal­lé dans la salle de cé­ré­mo­nie où la cha­leur était dif­fi­ci­le­ment sup­por­table en été.

Cré­ma­to­rium. Sa mo­der­ni­sa­tion, avec l’ins­tal­la­tion d’un nou­vel ap­pa­reil de cré­ma­tion ré­pon­dant aux normes bien­tôt en vi­gueur, a consti­tué le gros poste de dé­pense. L’es­pace cé­ré­mo­nie dé­dié aux fa­milles a éga­le­ment été ré­no­vé au ni­veau du mo­bi­lier, de la cli­ma­ti­sa­tion et des équi­pe­ments. Une salle plus pe­tite per­met des of­fices en cercle plus res­treint.

« La ville dis­pose désor­

mais d’un ser­vice fu­né­raire com­plet et plus ac­cueillant. C’est im­por­tant pour les proches dans ces mo­ments dif­fi­ciles », ré­sume Ch­ris­tian Mai­son­neuve, ad­joint en charge du ser­vice fu­né­raire. ■

ES­PACE FU­NÉ­RAIRE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.