Ma­rie­Jo Au­clair, fi­gure du Sou­ve­nir fran­çais, nous a quit­tés

Le Pays Roannais (Roanne) - - La Une - Jean-Marc Pouxe

Lun­di, c'est avec une grande tris­tesse que de nom­breux Roan­nais ont ap­pris la dis­pa­ri­tion de Ma­rie­Jo Au­clair.

Se dé­fen­dant d'être une per­son­na­li­té, elle voyait pour­tant son nom ap­pa­raître sou­vent dans les jour­naux, no­tam­ment pour son rôle de pré­si­dente du Co­mi­té roan­nais du Sou­ve­nir Fran­çais.

En­core au­jourd'hui, c’est non pas avec tris­tesse ­ elle n'au­rait pas ai­mé ­ mais avec émo­tion, que son sou­ve­nir est évo­qué. Éner­gie pé­tillante et verbe franc ca­rac­té­ri­saient ce pe­tit bout de femme aux che­veux blancs tou­jours im­pec­ca­ble­ment coif­fés.

Un dé­voue­ment re­con­nu

Ceux qui la connais­saient n'ou­blie­ront pas sa mo­des­tie. Son élé­va­tion au grade de Che­va­lier dans l’ordre na­tio­nal du Mé­rite en 2012 n'y a rien chan­gé. « Au moins, je n'au­rai pas été bé­né­vole pour rien », di­sait­elle seule­ment en sou­riant.

À l'époque, elle pré­si­dait le Co­mi­té roan­nais du Sou­ve­nir Fran­çais, le Co­

mi­té com­mé­mo­ra­tif de la Li­bé­ra­tion et de la Ré­sis­tance et dans sa ville du Co­teau, Ani­ma­tion­Ten­dresse, l'as­so­cia­tion des bé­né­voles de l'Eh­pad du Parc. Là, tous les mois, jus­qu'à son dé­part l'an der­nier pour mieux s'oc­cu­per d'elle, elle pré­pa­rait avec une mi­nu­tie bien­veillante les an­ni­ver­saires des ré­si­dents.

En 2015, dans nos co­lon­ nes, elle avait ex­pli­qué com­ment son voi­sin l'avait convain­cue de re­joindre la mai­son de re­traite, après l'avoir en­ten­due chan­ter dans sa cui­sine.

Un de­mi­siècle consa­cré à de nobles causes

Der­niè­re­ment, à la veille du 1er no­vembre et de la quête na­tio­nale aux portes des ci­me­tières, le Co­mi­té roan­nais du Sou­ve­nir fran­çais, en son ab­sence, avait eu une pen­sée émue. Alors que le Square des Mar­tyrs­de­la­Ré­sis­tance, à Roanne, s'ap­prête à connaître une nou­velle exis­tence, Ma­rie­Jo Au­clair, qui a as­sis­té à tant et tant de com­mé­mo­ra­tions, s'en est al­lée, lais­sant der­rière elle le sou­ve­nir de 50 an­nées pas­sées au ser­vice de nobles causes.

Ses ob­sèques se­ront cé­lé­brées ce jeu­di 9 no­vembre à 15 heures, en l'église Saint­Marc du Co­teau. ■

SOU­VE­NIR. Ma­rie-Jo Au­clair.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.