Dé­che­lette, la nuit ve­nue

Riche pro­gramme en vue ce sa­me­di

Le Pays Roannais (Roanne) - - Roanne Vivre Sa Ville - ➔ Pra­tique.

Sa­me­di 19 mai, de 17 heures à mi­nuit, le site des beaux-arts et d’ar­chéo­lo­gie re­laie la 14e Nuit des musées. Confé­rences, ate­liers à vivre en fa­mille… Cette an­née en­core, tous les pu­blics sont in­vi­tés à ar­pen­ter les al­lées de cet an­cien hô­tel par­ti­cu­lier.

Com­bien se­ront­ils sa­me­di en fin de jour­née, à suivre les éclai­rages his­to­riques des spé­cia­listes, à par­ti­ci­per aux ate­liers ? L’an pas­sé, 500 vi­si­teurs avaient ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion. « La Nuit des musées est l’un des évé­ne­ments qui at­tire le plus de monde », re­place Cé­cile Con­tas­sot, res­pon­sable des pu­blics. « Chaque an­née, nous es­sayons de va­rier les ani­ma­tions pour sé­duire un large pu­blic, fa­mi­lial, de fins connais­seurs comme de néo­phytes. Il faut juste avoir l’en­vie de pous­ser la porte ». Plu­sieurs temps forts fe­ront écho à l’ex­po­si­tion Mu­séa

lies#1, images de la Grande guerre pré­sen­tée jus­qu’au

18 juin et qui lie le mu­sée ou la ville de Roanne à la guerre de 14­18.

À bâ­tons rom­pus

Pre­mier d’entre eux, un échange « À bâ­tons rom­pus » entre Claude­Hu­bert Ta­tot, écri­vain et his­to­rien de l’art, et la di­rec­trice du mu­sée, Na­tha­lie Pier­ron. Le temps d’une conver­sa­ tion in­for­melle à 17 heures, ils don­ne­ront un autre re­gard aux ob­jets pré­sents et re­tra­ce­ront le lien entre l’art et la guerre, à la lu­mière de l’his­toire.

Of­frir un éclai­rage ins­truc­tif et lé­ger à la fois, c’est ce qui se­ra éga­le­ment pro­po­sé lors de « vi­sites flash » qui s’en­chaî­ne­ront de 18 heures à mi­nuit : du­rant une di­zaine de mi­nutes à chaque fois, à tra­vers une dou­zaine d’exemples, le pu­blic me­ sur­era en quoi des ob­jets de l’ex­po­si­tion ou des col­lec­tions per­ma­nentes consti­tuent des pièces de mu­sée. L’oc­ca­sion de re­dé­cou­vrir la pa­lette du peintre Jean Puy sor­tie des ré­serves, l’éclat d’obus ré­pu­té avoir tué le lieu­te­nant Bour­seau ou en­core une noix sculp­tée ou un cou­teau Pal­lois da­tant de la Ré­vo­lu­tion. « On va mixer des choses éton­nantes et d’autres plus clas­siques », an­nonce le mu­sée.

Des ac­ti­vi­tés plas­tiques tou­jours très pri­sées sont éga­le­ment pro­gram­mées. Le pre­mier ate­lier, entre 18 et 22 heures, se­ra dé­dié à l’illu­sion du re­lief. Com­ment, grâce à des tech­niques simples de des­sin ou co­lo­riage, créer cet ef­fet de troi­sième di­men­sion. Une ini­tia­tion qui s’ap­puie­ra par exemple sur le tra­vail d’ar­tistes comme Vic­tor Va­sa­re­ly ou le cou­rant de l’op art (art op­tique). Autre ac­ti­vi­té qui de­vrait faire le plein, Ma­rie Pac­cou, pro­fes­sion­nelle ex­té­rieure au mu­sée, pro­po­se­ra de 20 h 30 à 22 h 30 du light pain­ting : un exer­cice au ma­nie­ment de lampes puis à la réa­li­sa­tion de films. De quoi sé­duire les en­fants comme les grands ! ■

Mu­sée Dé­che­lette, 22 rue Ana­tole-France. De 17 heures à mi­nuit. Gra­tuit. Sans ins­crip­tion.

PHO­TO : MU­SÉE

RE­MON­TER LE FIL DE L’HIS­TOIRE. Sa­vez-vous que cet éclat d’obus est ré­pu­té avoir tué le lieu­te­nant Amé­dée Bour­seau, le 16 juillet 1915, dans la Somme sur le site « Les Loges » ? C’est l’une des nom­breuses his­toires qui se­ront re­tra­cées sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.