Noé­mie Ba­dey, la Châ­tillon­naise mé­daillée d’or aux Olym­piades des mé­tiers

La jeune Châ­tillo­naise a été mé­daillée d’or dans sa dis­ci­pline aux Olym­piades des Mé­tiers

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Mé­la­nie Pe­tit

À 21 ans, Noé­mie Ba­dey a rem­por­té la mé­daille d’or na­tio­nale des Olym­piades des Mé­tiers. À six mois de la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale, elle ne re­lâche pas la pres­sion.

«Je sa­vais que je vou­lais al­ler dans un mé­tier es­thé­tique », af­firme Noé­mie Ba­dey. Pas­sion­née, elle « aime prendre soin des autres et leur ap­por­ter du bien­être ». Ori­gi­naire de Châ­tillon, elle y a réa­li­sé une par­tie de sa sco­la­ri­té avant de se tour­ner vers une école spé­cia­li­sée. « C’est le mon­dial des mé­tiers qui m’a fait dé­cou­vrir les mé­tiers de l’es­thé­tique », ex­plique la jeune femme, pour qui ce sa­lon a été une ré­vé­la­tion. Elle a en­suite en­ta­mé un bac­ca­lau­réat pro­fes­sion­nel Es­thé­tique Cos­mé­tique Par­fu­me­rie, ob­te­nu en 2014 à l’école Pey­re­fitte de Lyon.

Dé­ter­mi­née, elle a conti­nué avec un BTS Mé­tiers de l’es­thé­tique, de la cos­mé­tique et de la par­fu­me­rie op­tion ma­na­ge­ment ob­te­nu en 2016 dans la même école.

À 21 ans, la jeune femme se dote d’ores et dé­jà d’une ex­pé­rience ap­puyée dans le do­maine des concours : meilleur ap­pren­ti de France et concours de la CNAIB (Con­fé­dé­ra­tion na­tio­nale ar­ti­sa­nale des ins­ti­tuts de beau­té) ont pré­cé­dé le concours na­tio­nal des Olym­piades des Mé­tiers au­quel elle par­ti­ci­pait du 9 au 11 mars der­nier. « J’aime me lan­cer des dé­fis, confirme­t­elle. Les concours me per­mettent de me for­mer à des tech­niques que je ne connais pas ».

Une pré­pa­ra­tion ri­gou­reuse

Sa soif d’ap­prendre, elle l’en­tre­tient à son école, dé­si­gnée centre d’ex­cel­lence pour les mé­tiers de l’es­thé­tique, en­tou­rée de ses pro­fes­seurs et avec le sou­tien de Cléo Rous­sel, une ca­ma­rade de classe qui a rem­por­té la mé­daille d’ar­gent de l’édi­tion pré­cé­dente du concours. « Pour les na­tio­nales, j’ai com­men­cé à m’en­traî­ner fin dé­cembre, ce qui re­pré­sente deux mois et de­mi de pré­pa­ra­tion ». Pour dé­cro­cher cette mé­daille d’or, la jeune femme avoue s’être « énor­mé­ment in­ves­tie pour ne rien re­gret­ter » : quatre jours par se­maine à l’école et des en­traî­ne­ments à do­mi­cile, le rythme in­tense des der­nières se­maines de pré­pa­ra­tion a été ré­com­pen­sé.

Forte de cette mé­daille, Noé­mie Ba­dey a main­te­nant le re­gard tour­né vers l’ave­nir et a en ligne de mire la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale qui se dé­rou­le­ra en oc­tobre à Abu Dabhi. « Pour l’ins­tant, je suis en com­pé­ti­tion avec la mé­daillée d’ar­gent jus­qu’au 2 mai. L’ex­perte mé­tier de l’école dé­si­gne­ra qui va par­ti­ci­per à la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale ». Une jour­née est pré­vue à Pa­ris avec le chef d’équipe et le coach spor­tif afin de dé­ter­mi­ner les ap­ti­tudes res­pec­tives des deux concur­rentes. Cette se­maine, les jeunes es­thé­ti­ciennes par­ti­ci­paient à une se­maine de pré­pa­ra­tion tech­nique.

La par­ti­ci­pa­tion de Noé­mie Ba­dey à la com­pé­ti­tion in­ter­na­tio­nale n’est donc pas en­core as­su­rée. Une in­cer­ti­tude qui n’em­pêche pas la jeune mé­daillée de pré­pa­rer son plan d’en­traî­ne­ment. « Je vais re­prendre le même mo­dèle que pour la com­pé­ti­tion na­tio­nale, à sa­voir 20 heures d’en­traî­ne­ment par se­maine », et d’an­ti­ci­per l’an­nonce des su­jets of­fi­ciels qui ne se fe­ront que trois mois avant la date du concours. « Je le prends comme un nou­veau chal­lenge pour me sur­pas­ser en­core plus ».

« Je le prends comme un nou­veau chal­lenge pour me sur­pas­ser en­core plus »

RI­GUEUR. concours. La jeune es­thé­ti­cienne soigne sa pré­pa­ra­tion au

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.