Le lo­cal Ju­lien Sau­nier veut « se rap­pro­cher des meilleurs »

Ori­gi­naire de Dar­dilly, Ju­lien Sau­nier pren­dra le dé­part du ral­lye au vo­lant d’une Sko­da Fa­bia R5

Le Pays Roannais (Tarare) - - Vie Régionale L'actu - Propos recueillis par Fabien Gau­vin fabien.gau­vin@cen­tre­france.com

De toutes les édi­tions du Lyon­Char­bon­nières de­puis 2009, Ju­lien Sau­nier pren­dra pour la pre­mière fois le dé­part au vo­lant d’une Sko­da Fa­bia R5. Le Dar­dillois pro­met alors « une vraie ba­taille ».

Comment vous sen­tez-vous à quelques jours du dé­part ?

Je suis tou­jours très dé­ten­du, je ne me suis pas du genre à me mettre la pres­sion. C’est une nou­velle aven­ture, avec pour la pre­mière fois une 4 roues mo­trices, c’est une très bonne chose. Il va y avoir une vraie ba­taille.

Ce ral­lye a-t-il une sa­veur par­ti­cu­lière pour vous, ori­gi­naire de Dar­dilly ?

Bien sûr. Quand j’étais ga­min, j’al­lais voir rou­ler les pi­lotes sur ces routes my­thiques. Pou­voir le faire au­jourd’hui, c’est vrai­ment gé­nial, de­vant toute ma fa­mille et mes amis. Mes deux frères roulent aus­si, il y au­ra trois équi­pages “Sau­nier ».

Une ca­gnotte pour com­plé­ter le fi­nan­ce­ment Quelles sont les spé­ci­fi­ci­tés de ce ral­lye ?

C’est un ral­lye très ré­pu­té en France et même dans le monde, car il est très ra­pide mais aus­si très tech­nique. Il faut avoir un très bon co­pi­lote pour prendre les bonnes tra­jec­toires, c’est une sorte de cir­cuit ral­lye.

Pou­vez-vous nous par­ler de l’ini­tia­tive de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif, qui a contri­bué à fi­nan­cer votre en­ga­ge­ment sur cette Sko­da Fa­bia R5?

C’est quel­qu’un qui me suit sur les ral­lyes, un pas­sion­né, qui a vou­lu m’ai­der à réa­li­ser ce pro­jet. Il a donc sou­hai­té lan­cer une ca­gnotte, et ce­la a très bien fonc­tion­né, avec en­vi­ron 1.000 € ré­col­tés. Ce­la a aus­si per­mis à beau­coup de par­te­naires de me contac­ter. Ils sont 40 à nos cô­tés, ça donne une pe­tite obli­ga­tion de ré­sul­tat.

En 2015, on avait ter­mi­né 13e au scratch. C’était vrai­ment ex­tra­or­di­naire de re­par­tir au mi­lieu des WRC, un mo­ment ma­gique… Là, c’est un peu tout nou­veau. Le but est dé­jà d’être à l’ar­ri­vée. Après, j’ai une âme de com­pé­ti­teur. Je fe­rai tout pour me battre et me rap­pro­cher des meilleurs.

Avez-vous un meilleur sou­ve­nir d’une édi­tion en par­ti­cu­lier ?

Chaque édi­tion m’a vrai­ment plu jus­qu’à pré­sent mais je me rap­pelle avoir ado­ré 2011. C’était le dé­luge et moi, j’aime bien quand c’est bien “pour­ri”, avec beau­coup d’eau !

PI­LOTE. Ju­lien Sau­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.