Le parc de Cour­zieu, un autre re­gard

Ins­tal­lé de­puis 1980, le parc ani­ma­lier fa­mi­lial offre une vi­sion pé­da­go­gique et lu­dique sur la faune

Le Pays Roannais (Tarare) - - Pays De L'arbresle L'actu - Fabien Gau­vin fabien.gau­vin@cen­tre­france.com

De­puis le 1er avril, le parc ani­ma­lier de Cour­zieu a en­ta­mé une 37e sai­son, tou­jours dans un même sou­ci pé­da­go­gique de res­pect de la na­ture et de l’ani­mal.

De­puis 1980, le parc ani­ma­lier de Cour­zieu est une pa­ren­thèse en­chan­tée pour la vie ani­male, pré­ser­vée au plus près des condi­tions du réel. « On n’est pas un zoo », rap­pelle ain­si Mme Vi­dal en pré­ci­sant que les ani­maux ne sont pas en­fer­més comme dans d’autres éta­blis­se­ments. Ici, c’est d’abord la pé­da­go­gie et le res­pect de la na­ture qui priment, afin que les vi­si­teurs puissent dé­cou­vrir loups et ra­paces comme s’ils les croi­saient dans leur mi­lieu na­tu­rel. « C’est vrai­ment ce qui nous anime. On ac­cueille énor­mé­ment de sco­laires, illustre la co­gé­rante du site. L’idée, c’est d’ap­prendre en vi­vant des émo­tions. On veut que les gens sortent du parc en se di­sant : “Je connais mieux ces ani­maux” », ex­plique­t­elle avec convic­tion.

Le re­pas des loups, le vol des ra­paces et ce­lui des chouettes, sont au­tant de mo­ments ap­pré­ciés des vi­si­teurs qui ex­pliquent le suc­cès du parc, qui at­tire chaque an­née un nombre crois­sant de cu­rieux. « Notre point fort, c’est le cadre, la na­ture. On vient pas­ser toute une jour­née ici », ajoute­t­elle au su­jet d’une des at­trac­tions em­blé­ma­tiques de la ré­gion, qui s’étend sur plus de 25 hec­tares.

De l’art vé­gé­tal sur la col­line aux loups blancs

Ce re­gard at­ta­chant por­té sur la faune du parc et ce dé­sir de trans­mis­sion de va­leurs simples, de res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment, se­raient alors d’autres ar­gu­ments à l’ex­ten­sion fu­ture du parc (lire par ailleurs ). « Si on cherche à s’agran­dir, c’est aus­si pour élar­gir notre champ d’ac­tions, pour ap­por­ter en­core plus de pé­da­go­gie, pro­po­ser en­core autre chose », as­sure Mme Vi­dal. En at­ten­dant, le parc pour­suit ses ob­jec­tifs et n’ou­blie pas de se re­nou­ve­ler, en té­moigne la nou­velle ex­po­si­tion pro­po­sée au­tour de l’art vé­gé­tal, qui par­sème la col­line des loups blancs d’oeuvres réa­li­sés par deux ar­tistes, Lo­rène Dan­ton et Fré­dé­ric Ray­mond. De quoi lan­cer par­fai­te­ment la nou­velle sai­son, avant peut­être de voir plus grand.

SPEC­TACLE. Le vol des ra­paces est un mo­ment spec­ta­cu­laire par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cié.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.