San­drine La­brosse, la dis­crète

Pi­lote et se­cré­taire de l’ASA Beau­jo­lais

Le Pays Roannais (Tarare) - - Auto 56e Course De Côte De Marchampt -

La nou­velle se­cré­taire de l’ASA Beau­jo­lais aligne 20 an­nées de courses qui ont pas­sé, pour elle, aus­si vite qu’une épreuve du cham­pion­nat de la Mon­tagne.

Il faut dire qu’elle est tom­bée dans la mar­mite quand elle était toute pe­tite, avoue­t­elle en sou­riant. Avec un père pi­lote qui fon­da le Team La­brosse, dif­fi­cile pour les trois en­fants de Saint­Ni­zier­d’Azergues d’échap­per à cette pas­sion fa­mi­liale qui les bai­gnait quo­ti­dien­ne­ment dans le mi­lieu de la course au­to­mo­bile.

Quand Jean­Claude a ar­rê­té les com­pé­ti­tions en 1987, San­drine avait 11 ans et elle s’est dit : « Un jour, moi aus­si, je cour­rai ! » Elle com­men­ça par les ral­lyes au vo­lant de sa 205 GTI avec sa soeur Ch­ris­telle comme co­pi­lote. « Ce type d’épreuve m’a per­mis de faire des ki­lo­mètres de course pour ac­qué­rir de l’ex­pé­rience », se sou­vient­elle. Sa pre­mière course, elle l’a dis­pu­tée au Rallye des Vignes à Ré­gnié­Du­rette où elle fi­nit 10e sur 20 dans sa ca­té­go­rie. Par mal pour un dé­but. Et de­puis, la jeune femme a ali­gné 148 courses. Les yeux brillant de­vant les ex­ploits d’Anne Ba­ve­rey, elle aus­si, San­drine passe en­suite à la mo­no­place en course de côte. Et de la Formule Re­nault, la voi­ci en Formule 3 de­puis 2007. Sa fi­dèle Dal­la­ra de 1992 lui a per­mis de rem­por­ter 48 Coupes des Dames, 17 po­diums de classe et quatre vic­toires. En­trée à l’ASA Beau­jo­lais en 2000 après des dé­buts à l’ASA Cen­taure, elle n’ou­blie pas non plus son titre de Cham­pionne de France de la Mon­tagne 2e di­vi­sion ga­gné en 2015. Au­jourd’hui, San­drine est bien consciente qu’elle de­vrait chan­ger de voi­ture, la sienne mon­trant ses li­mites. Mé­ca­ni­que­ment, son vé­hi­cule dé­jà an­cien a bien du mal face aux plus ré­cents de ses concur­rent(e)s. C’est pour­quoi, elle l’a mise en vente.

Is­sue d’une fa­mille passionnée de Saint­Ni­zierd’Azergues

Sa Dal­la­ra est à vendre

En at­ten­dant, elle conti­nue de se battre avec la même fougue : « Avec le sou­tien de mon frère Jé­rôme comme coach, je me fais tou­jours plai­sir ! D’ailleurs, j’ai en­core pro­gres­sé cette an­née en course : 1 se­conde ga­gnée à Co­li­gny et 2 à Azé – Don­zy­Le­Per­tuis. » Pour Mar­champt, elle sait que ce se­ra très dif­fi­cile face à la concur­rence : « Mon but se­ra de me rap­pro­cher au maxi­mum des meilleurs temps. Si je cours, c’est pour faire un ré­sul­tat. »

FOUGUE. San­drine La­brosse en ac­tion à Co­li­gny, cette sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.