Le restaurant vient de rou­vrir

Blaise Du­thel a quit­té la pâ­tis­se­rie pour la cui­sine

Le Pays Roannais (Tarare) - - Pays De L'arbresle Vie Locale -

Quelques se­maines après la ré­ou­ver­ture du lieu, ren­contre avec Blaise Du­thel, le maître des four­neaux.

Il y a des concours de cir­cons­tances qui tombent à point nom­mé. Il y a un an, Blaise Du­thel, pâ­tis­sier par­ti­cipe à la Fête de la mu­sique dans le vil­lage de Bul­ly, lieu d’où est ori­gi­naire sa femme. La soi­rée se passe très bien, les échanges sont cor­diaux. Mais le re­gard de cet homme d’une tren­taine ne peut se dé­tour­ner du com­merce qui trône sur la place cen­trale. Bi­zarre, il ne s’y passe rien. La ter­rasse est fer­mée. Les portes et vo­lets éga­le­ment. Dom­mage. « C’est à ce mo­ment­là que nous nous sommes dit avec ma com­pagne, pour­quoi pas ! ». Pour­quoi en ef­fet ne pas re­prendre cet éta­blis­se­ment qui était, à l'époque, pla­cé en re­dres­se­ment ju­di­ciaire. Quelques coups de té­lé­phone plus tard, Blaise Du­thel se lan­çait dans l’aven­ture, lui, le pâ­tis­sier de for­ma­tion. Alors, il s’est for­mé, a sué pour pro­po­ser une res­tau­ra­tion de qua­li­té à un vil­lage qui a connu ja­dis un restaurant cou­ron­né d’une étoile au pres­ti­gieux guide Mi­che­lin. « Je n’ai pas vou­lu brû­ler les étapes, et quand je me suis senti prêt, il était temps de fran­chir le pas et re­don­ner vie au restaurant », com­mente le chef du Ca­fé Gour­mand.

Voi­là quelques se­maines que le restaurant idéa­le­ment si­tué a rou­vert ses portes. Et la mon­tée en puis­sance se veut pro­gres­sive. « Nous avons com­ men­cé par un re­pas or­ga­ni­sé pour les classes. C’était un pre­mier test. Tout s’est bien pas­sé et s’est fait na­tu­rel­le­ment », conti­nue l’en­tre­pre­neur. Seul en cui­sine pour le mo­ment, avec une seule per­sonne en salle, le res­ tau­ra­teur pro­pose au­jourd’hui des plats tra­di­tion­nels. Mais son re­gard et ses doigts de pâ­tis­sier pour­raient bien faire la dif­fé­rence. « Ma for­ma­tion de pâ­tis­sier est om­ni­pré­sente. Je pro­pose des plats simples certes mais je vois le dres­sage à tra­vers le prisme de la pâ­tis­se­rie. Je peux tout à fait pro­po­ser un simple bur­ger mais il se­ra re­vi­si­té et j’es­saie­rai de don­ner le maxi­mum d’ori­gi­na­li­té à ce plat ul­tra­connu ». Ef­fec­ti­ve­ment, tout est cal­cu­lé, mil­li­mé­tré et rien ne dé­passe. Le cô­té ma­niaque des pâ­tis­siers re­prend le des­sus. Mais tou­jours en ayant re­cours à un maxi­mum de pro­duits lo­caux, comme les lé­gumes de Saint­Ro­main­de­Po­pey par exemple. « Pour le mo­ment, je ne veux pas et ne peux pas al­ler au­de­là de 25 à 27 cou­verts par ser­vice. En­core une fois, je ne veux pas brû­ler les étapes. Que des clients poussent la porte de l’éta­blis­se­ment est une chose, mais qu’ils re­viennent en est une autre, c’est mon dé­fi et je ne peux que m’en ré­jouir ». Pour com­plé­ter son offre le res­tau­ra­teur pro­pose des brunchs le pe­mier di­manche de chaque mois. Il pro­pose aus­si chaque jeu­di soir, de trans­for­mer son éta­blis­se­ment en bar à vin.

Le Ca­fé Gour­mand, place de l’Église à Bul­ly. Tel : 04.78.21.19.09.

COM­MERCE. Blaise Du­thel a re­pris le restaurant du vil­lage de­puis quelques se­maines seule­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.