Dans les pas de Do­mi­nique

Le Pays Roannais (Tarare) - - Vie Régionale - F.G

Il a beau ne vivre dans le Pays de l’Ar­bresle que de­puis six ans, Do­mi­nique Bou­lart connaît le ter­ri­toire mieux que de nom­breux na­tifs et prend un ma­lin plai­sir à en dé­voi­ler les se­crets.

Au sein de l’équipe de bé­né­voles des Gree­ters, Do­mi­nique pour­rait être consi­dé­ré comme un vé­ri­table pro­fes­sion­nel. As­sis­tant fa­mi­lial, ce ma­ra­tho­nien de 56 ans (il a par­ti­ci­pé à 12 re­prises au ma­ra­thon de Paris, entre autres) est éga­le­ment ac­com­pa­gna­teur en mon­tagne. Au­tant dire que le vi­si­teur sait où il met les pieds dans le sillage de Do­mi­nique.

Ha­bi­tué à beau­coup bou­ger, en France comme à l’étran­ger, le sym­pa­thique quin­qua­gé­naire n’est

ins­tal­lé à Che­vi­nay que de­puis six ans mais déjà, il a ar­pen­té à de mul­tiples re­prises les che­mins et re­coins du Pays de l’Ar­bresle. « Ça va as­sez vite lors­qu’on s’y in­té­resse, ré­torque­t­il lors­qu’il est in­ter­ro­gé sur sa connais­sance du ter­ri­toire. Les gens qui sont du pays connaissent beau­coup moins les che­mins et anec­dotes qui vont avec », as­sure­t­il aus­si.

La pro­me­nade à ses cô­tés, qui mène de Che­vi­nay au col de la Luère en pas­sant par le châ­teau de Saint­Bon­net­le­Froid, est à chaque fois dif­fé­rente, se­lon l’hu­meur et les en­vies du pro­me­neur, sur­tout. « On parle un pe­tit peu de tout, ça dé­pend de la per­sonne. Les gens veulent vi­si­ter la ré­gion mais sur­tout, ils veulent voir quel­qu’un et dis­cu­ter sans but pré­cis », ra­conte­t­il.

Ini­tia­tion à l’orien­ta­tion

Ai­dé d’une carte et d’une bous­sole, il en­seigne éga­le­ment quelques ru­di­ments d’orien­ta­tion tout en mar­chant sur les traces de la mys­té­rieuse pierre écuelle… « Il y a pas mal d’anec­dotes sur le che­min que je peux dé­ve­lop­per », pro­met le Gree­ter, pour qui ces ba­lades ne cham­boulent pas vrai­ment son quo­ti­dien. Chaque ma­tin, Gree­ter ou pas, il en­file ses bas­kets pour une marche ou un foo­ting dans le Pays de l’Ar­bresle.

En six ans, il s’est for­gé une so­lide connais­sance du coin

SYM­PA­THIQUES. Do­mi­nique Bou­lard et son chien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.