Des fa­milles lo­cales il­lustres

Le Pays Roannais (Tarare) - - Tarare - Em­ma Le­fèvre, d’après les notes de Jo­seph Du­bost-Mar­tin et Pierre Bis­suel.

Les noms qui ont fait Ta­rare se re­trouvent dans le ci­me­tière.

Car­ré n° 13. Nous trou­vons quelques noms ap­pa­ren­tés à la grande fa­mille Si­mo­net, de­puis Phi­li­bert (1828) jusqu’à Eu­gé­nie (1952), M. Del­harpe qui fut mé­ca­ni­cien, in­dus­triel et éga­le­ment poète et pro­prié­taire du châ­teau (ex­Chambre de com­merces et d’in­dus­tries), le cha­noine Bon­nas­sieux, mar­tyr de la Com­mune alors qu’il avait soi­gné des bles­sés des deux camps. De­puis 1940, on trouve son vi­trail à l’église Sainte­Ma­de­leine rem­pla­çant ce­lui bri­sé la même an­née.

3e al­lée. Là se trouve la tombe de la fille de Georges­Antoine Si­mo­net, pré­cur­seur de la mous­se­line, Julie. Au même en­droit re­posent éga­le­ment des fa­milles al­liées : De­nave, Ro­nat et Du­bes­sy. Du même cô­té, on dé­couvre un cer­tain Bar­thé­lé­my Gi­rerd, an­cien maire. Une rue per­pen­di­cu­laire à la rue Ra­dis­son porte son nom. À cô­té, l’illustre fa­mille Si­ mo­net de­puis 1822 au­tour de l’in­dus­triel Claude Antoine Ma­rie. De l’autre cô­té du mo­nu­ment, re­pose la fa­mille Cor­nil, al­liée des Si­mo­net et dont une rue per­pé­tue le sou­ve­nir.

12e al­lée. La 28e tombe porte le nom de Be­dinC­ha­nel, al­lié et as­so­cié à la fa­mille Godde (usine Godde­Be­din). À cô­té, la tombe de la fa­mille Thi­vel­Mi­chon, importante dans l’his­toire du tex­tile ta­ra­rois, de­puis Claude Ma­rie, dé­cé­dé en 1857 et dont l’un des siens, le com­man­dant Georges Thi­vel est tom­bé à la tête de son ba­taillon en 1915. L’importante fa­mille Godde est en­ter­rée dans la 31e tombe. Juste à cô­té, on trouve les fa­milles Col­lio et Ja­nis­son dont la ci­té conserve la mé­moire avec des noms de places.

On trouve des fa­milles dont les noms sont peut­ être moins connus et qui ont pour­tant fait l’his­toire de Ta­rare. La fa­mille Pé­pin, qui pos­sé­dait une af­faire de tex­tile de co­ton, et dont l’un des siens fut in­gé­nieur et construc­teur du port de Da­kar. Al­fred Pé­pin mou­rut hé­roï­que­ment, à Dun­kerque en 1940 comme ca­pi­taine de ré­serve en pro­té­geant l’em­bar­que­ment avec ses chars. Ou en­core la fa­mille Mar­tin­Gu­bian qui pos­sé­dait une importante fa­brique de ve­lours et pe­luches.

5e al­lée. La fa­mille Far­jat, pro­prié­taire du châ­teau de Cha­la­mont et dont l’unique des­cen­dant a fon­dé l’oeuvre de Bri­gnais­Sac­cu­ny en fa­veur de l’ado­les­cence dé­fa­vo­ri­sée. La deuxième tombe est celle de la fa­mille Zehr, qui ex­ploi­ta une usine de tein­ture ré­pu­tée. La 10e tombe, elle, est celle de Jean­Ma­rie Fro­get, sénateur­maire de Ta­rare.

11e al­lée. La 3e tombe est celle du Com­man­dant d’avia­tion Étienne La­fay, hé­ros de la guerre de 1914­1918 et pion­nier de l’aé­ro­spa­tiale, dont une rue de Ta­rare et de… Rio de Ja­nei­ro portent le nom !

6e al­lée. Le sou­ve­nir de Jo­seph Ri­vière, maire de 1947 à 1971, conseiller gé­né­ral de 1945 à 1982 et député de 1958 à 1973. Il est per­pé­tué avec une rue à son nom. Tout comme Étienne Tho­mas­sin maire et réa­li­sa­teur du bar­rage dont la tombe se trouve dans la 14e al­lée. J. Bon­nas­sieux, maire de Ta­rare, est en­ter­ré dans la 6 tombe de la 3 al­lée.

4e al­lée. On trouve Ga­briel Thi­vel, maître tein­tu­rier. À cô­té, Pé­trus Cha­te­lard fut pion­nier en tis­sage mé­ca­nique.

Al­lée prin­ci­pale. On trouve un cer­tain Sté­phane Da­lud, jeune of­fi­cier de ré­serve et hé­ros de la Se­conde Guerre mon­diale. Une rue per­pé­tue tou­jours son sou­ve­nir.

Le ci­me­tière de Ta­rare compte l’his­toire bien réelle de près de deux siècles de la com­mune, qui a rayon­né en France mais éga­le­ment dans le monde.

Plu­sieurs po­li­tiques y sont en­ter­rés

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.