Le sus­pect écroué

L’au­teur pré­su­mé des faits, un Qué­bé­cois de 23 ans, au­rait ti­ré au ha­sard

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Lu­do­vic Daim (Avec AFP)

QUÉ­BEC. Un ha­bi­tant des Monts du Lyon­nais, âgé de 23 ans, a été tué d’une balle en pleine tête alors qu’il se pro­me­nait dans une pe­tite lo­ca­li­té tou­ris­tique avec sa com­pagne.

EN­QUÊTE. Le sus­pect, un Qué­bé­cois de 23 ans, dé­jà bien connu pour ses pro­blèmes de com­por­te­ment, au­rait choi­si sa cible au ha­sard, se­lon les en­quê­teurs.

Fa­brice Du­rand a été tué d’une balle en pleine tête alors qu’il se pro­me­nait dans une pe­tite lo­ca­li­té tou­ris­tique de la pro­vince de Gas­pai­sie avec sa com­pagne.

C’ est tou­jours la stu­peur et l’in­com­pré­hen­sion à Cham­bost­Lon­ges­saigne une se­maine après la mort d’un gar­çon de ce vil­lage des Monts du Lyon­nais (950 ha­bi­tants), tué d’une balle en pleine tête lors d’un sé­jour tou­ris­tique au Qué­bec.

Stu­peur et in­com­pré­hen­sion

Fa­brice Du­rand, 23 ans, a été tou­ché par un tir, mar­di 22 août vers 14 h 30, alors qu’il se pro­me­nait avec sa com­pagne, Lu­di­vine Mar­coux, 22 ans, ori­gi­naire de Ner­vieux (Loire), sur un sen­tier me­nant aux ma­jes­tueuses chutes de Pi­cot à SaintAn­dré­de­Res­ti­gouche, pe­tite lo­ca­li­té tou­ris­tique de la pro­vince de Gas­pai­sie à l’est du Qué­bec. Le jeune homme au­rait été tué sur le coup. La com­pagne de la vic­time s’est ré­fu­giée chez une ri­ve­raine. En état de choc. « Elle était ter­ri­fiée, elle était pa­ni­quée, elle était en dé­tresse. Elle avait tel­le­ment peur. Elle avait du sang sur les mains, sur sa robe », a in­di­qué Co­lette Beau­lieu à

Ra­dio Ca­na­da. La po­lice pro­vin­ciale a in­ter­pel­lé ra­pi­de­ment un in­di­vi­du sur les lieux. D’abord consi­dé­ré comme té­moin, Jé­ré­mie­Vik­tor La­ga­cé, 23 ans, un ha­bi­tant de la lo­ca­li­té où s’est pro­duit le drame,

fait dé­sor­mais fi­gure de prin­ci­pal sus­pect. Il au­rait eu « un bref contact avec le couple » juste avant qu’il n’entre dans le sen­tier, se­lon le sub­sti­tut du pro­cu­reur gé­né­ral, Gé­rald Mal­tais, rap­porte le site

ca­na­dien Le So­leil . Il a com­pa­ru après une nuit d’in­ter­ro­ga­toire de­vant le tri­bu­nal de Car­le­ton­surMer. Le jeune Qué­bé­cois, dé­jà connu des ser­vices de po­lice de la ré­gion, a été ac­cu­sé d’« usage et né­gli­ gence d’arme à feu » et d’avoir en­freint une or­don­nance du tri­bu­nal émise à son en­contre suite une en­trée par ef­frac­tion et le vol d’une arme à feu.

Un sus­pect connu pour ses pro­blèmes de com­por­te­ment

« On a af­faire à un in­di­vi­du qui avait des pro­blèmes de com­por­te­ment, qui a mal­heu­reu­se­ment choi­si des per­sonnes au ha­sard », ex­plique Claude Doi­ron, porte­pa­role de la Sû­re­té du Qué­bec, dont le ser­vice des crimes sur la per­sonne a été char­gé de l’en­quête. Jé­ré­mie­Vik­tor La­ga­cé a été pla­cé en dé­ten­tion en at­ten­dant de com­pa­raître de­vant le tri­bu­nal de New Car­lisle, le 11 sep­tembre. L’in­té­res­sé était dé­jà en at­tente d’un pro­cès pré­vu pour le 12 dé­cembre en rap­port avec un in­ci­dent sur­ve­nu dans le même sen­tier, en 2016, au cours du­quel il au­rait no­tam­ment eu une al­ter­ca­tion avec une ran­don­neuse. Au cours des deux der­nières an­nées, il avait aus­si été re­con­nu cou­pable d’avoir pro­fé­ré des me­naces de dé­truire le bien d’au­trui et d’avoir abat­tu le chien de l’un de ses pro­fes­seurs.

PHO­TO LE SO­LEIL

PHO­TO LE SO­LEIL

ÉCROUÉ. Le prin­ci­pal sus­pect, un Qué­bé­cois de 23 ans, a été pla­cé en dé­ten­tion le len­de­main des faits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.