Quand la Ga­ran­tie jeunes fait trop djeuns

Le Pays Roannais (Tarare) - - Vie Régionale - Lu­do­vic Daim

Pour ef­fi­cace, le dis­po­si­tif des­ti­né à re­mettre le pied à l’étrier aux 18-25 ans dans la pré­ca­ri­té peine à trou­ver son pu­blic. Un flyer dis­tri­bué à Ta­rare cherche à at­ti­rer. Jus­qu’à la ca­ri­ca­ture.

Cha­cun en convient, de la pour­tant peu amène Cour des Comptes au monde po­li­tique, des pro­fes­sion­nels de l’insertion aux bé­né­fi­ciaires, la Ga­ran­tie jeunes est l’un des dis­po­si­tifs les plus ef­fi­caces pour re­mettre le pied à l’étrier aux 18­25 ans en si­tua­tion de pré­ca­ri­té. À tel point que la loi El Khom­ri en a même fait un droit de­puis le 1er jan­vier.

Un droit

Le prin­cipe est de trai­ter les pro­blèmes par­fois lourds du jeune bé­né­fi­ciaire par la re­mise à l’em­ploi. Ce der­nier est sou­vent en rup­ture so­ciale, fa­mi­liale, connaît des dif­fi­cul­tés de lo­ge­ment, d’iso­le­ment. Le pu­blic ci­blé par la Ga­ran­tie jeunes se si­tue hors des cir­cuits sco­laires ou de for­ma­tion et per­çoit des res­sources in­fé­rieures au RSA (Re­ve­nu de so­li­da­ ri­té ac­tive). Il est même la plu­part du temps hors des ra­dars des or­ga­nismes char­gés de mettre en oeuvre la Ga­ran­tie jeunes comme la Mis­sion lo­cale ru­rale Nord Ouest Rhône ba­sée à Ta­rare qui in­ter­vient aus­si sur Am­ple­puis, Thi­zy, Cours, l’Ar­bresle et Saint­Laurent­de­Cha­mous­set. Alors qu’elle a une ca­pa­ci­té de 115 places en 2017, la Mis­sion lo­cale n’ac­cueille­ra qu’une cin­quan­taine de jeunes cette an­née. D’où l’idée de « se­couer le co­co­tier », comme dit Thier­ry Re­ce­veur, di­rec­teur de la Mis­sion lo­cale, et d’un flyer glis­sé sous les es­suie­glaces des voi­tures, jeu­di 24 août, à Ta­rare, jour de mar­ché. Un flyer jaune en forme de smart­phone sur le­quel est re­pro­duit un échange de sms.

« Viens pé­cho 472 € »

Un dia­logue dans un ar­got ca­ri­ca­tu­ral fai­sant pas­ser tous les jeunes en ga­lère pour des voyous de ban­lieue ne brillant pas par leur in­tel­li­gence et leur connais­sance du fran­çais. Pis, la for­mule « Viens pé­cho 472 € chez la Ga­ran­tie jeunes » laisse en­tendre, même si un as­

té­risque précise « offre sou­mise à condi­tions par­ti­cu­lières », qu’il suf­fi­rait de se pré­sen­ter au gui­chet de la Mis­sion lo­cale pour em­po­cher une telle som­

me et que l’ar­gent pu­blic est dis­tri­bué à la vo­lée. Que d’eau ap­por­tée au mou­lin des pour­fen­deurs conti­nuels de l’as­sis­ta­nat. Alors même que la Ga­ran­ tie jeunes im­pose pen­dant les 12 mois de sa du­rée in­ten­si­té, as­si­dui­té, im­pli­ca­tion, tra­vail sur soi lors des ate­liers et des re­cherches d’em­ploi aux bé­né­fi­ciaires qui perdent leur al­lo­ca­tion en cas de man­que­ment.

« Bien sûr, ce flyer est un peu ca­ri­ca­tu­ral »

M. Re­ce­veur re­con­naît « un coup de pro­voc’ » pour faire ve­nir les jeunes éli­gibles au dis­po­si­tif « que l’on n’ar­rive pas à tou­cher, à connaître », ex­pli­quant qu’« une fois le can­di­dat chez nous on lui ex­plique bien sûr qu’il y a une contre­par­tie et un en­ga­ge­ment et qu’il ne tou­che­ra pas 472 € chaque mois sans rien faire ». L’opé­ra­tion me­née la se­maine der­nière à Ta­rare avec une cen­taine de flyers dis­tri­bués ne de­vrait tou­te­fois pas être re­con­duite, se­lon jean­Paul Du­per­ray, pré­sident de la Mis­sion lo­cale et ad­joint au maire de Ta­rare en charge des So­li­da­ri­tés et de la Co­hé­sion so­ciale. « Bien sûr, ce flyer est un peu ca­ri­ca­tu­ral et il a pu cho­quer, dit M. Du­per­ray. Mais il est im­por­tant que nous trou­vions des jeunes. On va uti­li­ser d’autres moyens. On va pro­cé­der au­tre­ment, no­tam­ment en fouillant plus dans les lis­tings dont nous dis­po­sons. » 123 can­di­dats ont pu bé­né­fi­cier de la Ga­ran­tie jeunes au sein de la Mis­sion lo­cale ru­rale Nord Ouest Rhône de­puis 2016 avec un taux de re­tour vers un em­ploi, un stage ou une for­ma­tion de 50 %. La Mis­sion lo­cale suit au to­tal 1.200 jeunes en dif­fi­cul­tés d’insertion, dont un tiers sur Ta­rare.

PHO­TO LU­DO­VIC DAIM

COUP. La Mis­sion lo­cale a dé­ci­dé d’uti­li­ser d’autres moyens pour tou­cher les jeunes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.