Au temps des mois­sons

Le Pays Roannais (Tarare) - - Par Ici Les sorties - Sé­go­lène Per­ret se­go­lene.per­ret@cen­tre­france.com La fête de la bat­teuse se dé­roule au Bes­sy, à Che­vrières, di­manche 3 sep­tembre, à par­tir de 8 heures, toute la jour­née. Ac­cès gra­tuit.

Après Meys, l’as­so­cia­tion Le Bes­sy d’an­tan or­ga­nise sa tra­di­tion­nelle Fête de la bat­teuse, di­manche 3 sep­tembre, à Che­vrières. Soupe aux choux, mé­tiers d’au­tre­fois et bat­teuses en ac­tion plon­ge­ront les vi­si­teurs au temps des mois­sons des an­nées 1950.

C’est un vé­ri­table voyage dans le pas­sé que l’as­so­cia­tion Le Bes­sy d’an­tan pro­pose de­puis une quin­zaine d’an­nées en or­ga­ni­sant la fête de la bat­teuse. « J’ai dé­ci­dé de lan­cer cette fête car j’avais une bat­teuse de 1945 qui dor­mait dans mon han­gar », se sou­vient Jean­Ber­nard Du­boeuf, en­tre­pre­neur de tra­vaux agri­coles et pré­sident de l’as­so­cia­tion Le Bes­sy d’an­tan. L’oc­ca­sion de re­vivre les tra­vaux des champs d’au­tre­fois pen­dant le temps des mois­sons pour les plus an­ciens et dé­cou­vrir comment au bat­tait le blé au­tre­fois pour les plus jeunes.

Le spec­tacle du bat­tage à l’an­cienne

La jour­née de di­manche 3 sep­tembre, au Bes­sy, à Che­vrières, com­men­ce­ra par l’ha­bi­tuelle soupe aux choux ser­vie dès 8 heures par les bé­né­voles de l’as­so­cia­tion (ta­rif : 6 €). Très ap­pré­ciée, elle at­tire chaque an­ Cette an­née, trois bat­teuses fonc­tion­ne­ront di­manche 3 sep­tembre, au Bes­sy, à Che­vrières. née jus­qu’à 800 gour­mands.

Le spec­tacle du bat­tage à l’an­cienne se­ra as­su­ré pour la pre­mière fois par trois bat­teuses dès 14 h 30. On les ver­ra ava­ler les épis de blé en­voyés par la fourche d’un pay­san ex­pé­ri­men­té. Le grain, une fois trié, se­ra éva­cué à l’ar­rière de la ma­chine dans des sacs tan­dis que le reste des épis se­ra re­je­té avec force sur le cô­té. « Il faut au moins quatre ou cinq per­sonnes qui montent des­sus pour la faire fonc­tion­ner », précise JeanBer­nard Du­boeuf. On ap­pré­cie­ra aus­si le trac­teur Société fran­çai­

se de 1950 qui en­traî­ne­ra la cour­roie de la bat­teuse.

Mé­tiers d’au­tre­fois et ex­po­si­tions

Pour per­mettre au mil­lier de vi­si­teurs at­ten­dus de s’im­pré­gner en­core un peu plus de l’at­mo­sphère d’an­tan, des mé­tiers d’au­tre­fois, comme le for­ge­ron ou le ma­ré­chal­fer­rant, pro­po­se­ront des dé­mons­tra­tions et des trac­teurs et vé­hi­cules an­ciens se­ront ex­po­sés tout comme du ma­té­riel agri­cole.

Les odeurs et sa­veurs de ja­dis re­jailli­ront avec le bar­bo­ton, ac­

com­pa­gné de char­cu­te­rie, pro­po­sé à mi­di. Un re­pas cham­pêtre se­ra au me­nu du dî­ner avec no­tam­ment son fa­meux pâ­té de la bat­teuse (pâ­té aux fruits tra­di­tion­nel). Cô­té ani­ma­tions, un groupe de cors de chasse ani­me­ra la jour­née do­mi­ni­cale et d’autres sur­prises pour­raient être mises en place…

Jean­Ber­nard Du­boeuf, chez qui la fête de la bat­teuse se dé­roule chaque an­née, pour­ra comp­ter sur la tren­taine de bé­né­voles mo­ti­vés de l’as­so­cia­tion Le Bes­sy d’an­tan dont l’ob­jec­tif est de rap­pe­ler la pay­san­ne­rie d’au­tre­fois et les sa­voir­faire de nos aïeux.

Cors de chasse, an­ciens mé­tiers, bar­bo­ton et pâ­té tra­di­tion­nel

Pra­tique.

TRA­DI­TION.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.