Vio­lay 1.004 donne un nou­vel élan

L’an­cienne salle des fêtes de­vient un es­pace culture, tou­risme et loi­sirs

Le Pays Roannais (Tarare) - - Montagnes du Matin - Ma­ga­lie Bur­ni­chon

Après le la­bel Sta­tion verte, l’inau­gu­ra­tion du lo­cal voi­rie, de la fresque, du square Ro­bert-Stumpp et de la Halle du ran­don­neur, la se­maine der­nière était dé­dié à l’Es­pace Vio­lay 1.004.

La Tour Ma­ta­grin (1.004 m) ac­cueille plus de 35.000 vi­si­teurs par an et pro­pose des pro­duits ar­ti­sa­naux lo­caux. Fort de cette at­trac­ti­vi­té, un vé­ri­table dé­fi tou­ris­tique a été en­ga­gé avec deux sen­tiers pé­da­go­giques, des pistes de VTT de des­cente, une va­riante du GR7 qui passe main­te­nant par le vil­lage, une aire de dé­col­lage de pa­ra­pentes et un parc aven­ture qui ou­vri­ra ses portes dès 2018.

L’amé­na­ge­ment du bourg (créa­tion d’une place cen­trale, construc­tion de lo­ge­ments adap­tés avec com­merces au rezde­chaus­sée), per­met­tra au vil­lage de de­ve­nir at­trac­tif, et aux com­merces dé­jà exis­tants, de se dé­ve­lop­per.

Res­tait à trans­for­mer l’an­cien­

ne salle des fêtes en un es­pace de culture, tou­risme et loi­sirs ca­pable d’ac­cueillir les as­so­cia­tions, les fa­milles mais aus­si d’of­frir la pos­si­bi­li­té de s’ou­vrir vers l’ex­té­rieur en ac­cueillant des ex­po­si­tions, des sa­lons ou des en­tre­prises.

Trois salles consti­tuent dé­sor­mais l’Es­pace Loi­sirs 1.004. La salle de ré­cep­tion Joan­nès­Dus­

sud, d’une sur­face de 200 m², est équi­pée d’un sys­tème de vi­déo, et d’un bran­che­ment pour so­no. Cette salle, à l’ori­gine le lo­cal de la voi­rie com­mu­nale, avait été trans­for­mée en 1990 en salle des fêtes par le maire de l’époque, Ro­bert Stumpp.

Le hall d’en­trée, qui offre un es­pace convi­vial avec un bar et une cui­sine, se­ra dé­dié à des ex­

po­si­tions ou des ré­cep­tions.

En­fin, une salle de réunion de 100 m² pour les en­tre­prises ou les as­so­cia­tions, équi­pée elle aus­si d’un sys­tème de vi­déo, porte le nom de De­nise Lin­der, pre­mière femme maire de Vio­lay de 1969 à 1977.

Un point d’in­for­ma­tion tou­ris­tique pro­po­se­ra aus­si une do­cu­men­ta­tion sur les ac­ti­vi­tés de la com­mune et celles du ter­ri­toire tout en­tier.

Les tra­vaux ont dé­bu­té dé­but no­vembre 2016 pour se ter­mi­ner neuf mois plus tard. Les lo­ca­tions vio­lay­siennes se­ront tou­jours ré­per­to­riées par la com­mune, et les lo­ca­tions ex­ternes se­ront gé­rées par la Sté Cloe. L’état des lieux et l’en­tre­tien se­ront réa­li­sés par Phi­lippe Ro­chard.

Le coût to­tal de cette salle est de 1.389.000 Mais une par­tie pro­vient d’aides pu­bliques ou pri­vées dont l’État le Dé­par­te­ment, la Ré­gion, Vin­ci, ain­si que les en­tre­prises comme Bal­mont, Eu­ro­via et Marc Gi­roud qui ont per­mis de ré­duire la fac­ture par do­na­tion. Au to­tal, 517.800 ont été ac­cor­dés.

Ce bâ­ti­ment re­pré­sente la pro­messe de pou­voir faire ve­nir des en­tre­prises en leur pro­po­sant un es­pace convi­vial et des ac­ti­vi­tés dé­cou­vertes.

Il s’agit ain­si de pro­mou­voir l’em­ploi et étof­fer le tis­su in­dus­triel dé­jà exis­tant (tex­tile, sa­lai­sons, trans­ports, meubles, etc.). No­tons que pas moins de 450 em­plois existent à Vio­lay.

Une com­mune qui veut de­ve­nir at­trac­tive Neuf mois de tra­vaux ont été né­ces­saires pour un coût de 1.389.000 €

RU­BAN. L’Es­pace Loi­sirs 1.004 (comme l’al­ti­tude à la­quelle se trouve la Tour Ma­ta­grin) a été inau­gu­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.