Des prêts pour les ar­ti­sans et com­mer­çants

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Jean-Fran­çois Ver­net jean-fran­cois.ver­net@cen­tre­france.com

Les élus de Fo­rez Est mettent en place un sys­tème de prêt à taux zé­ro à des­ti­na­tion des com­mer­çants et ar­ti­sans dé­si­reux de créer, re­prendre ou dé­ve­lop­per une ac­ti­vi­té sur le ter­ri­toire. Une en­ve­loppe de 116.500 € est dé­diée à ce coup de pouce.

L’as­so­cia­tion Ini­tia­tive Loire a fait ses preuves, de­puis sa créa­tion en 1996. En 21 ans, elle a ac­com­pa­gné plus de 5.000 pro­jets de créa­tions et de re­prises de pe­tites en­tre­prises ju­gées viables par les ju­rys de pro­fes­sion­nels bé­né­voles im­pli­qués dans cette dé­marche. La com­mu­nau­té de com­munes Fo­rez Est s’est rap­pro­chée de l’as­so­cia­tion spé­cia­liste du mi­cro­cré­dit pour sou­te­nir les ar­ti­sans et com­mer­çants du ter­ri­toire en met­tant en place un prêt à taux zé­ro.

Com­plé­ment d’un prêt ban­caire et de l’ap­port per­son­nel

Jean­Pierre Taite, vice­pré­sident en charge de l’Éco­no­mie, pré­cise que « ce dis­po­si­tif est des­ti­né aux créa­tions, mais aus­si aux dé­ve­lop­pe­ments ou aux re­prises d’ac­ti­vi­tés sur le ter­ri­toire Fo­rez Est. Il vient com­plé­ter un prêt ban­caire et un ap­port per­son­nel », que le ju­ry ju­ge­ra suf­fi­sant pour dé­blo­quer

l’aide sup­plé­men­taire. L’in­ter­com­mu­na­li­té a consa­cré une en­ve­loppe de 116.500 € à cet ou­til éco­no­mique. Le prêt sol­li­ci­té peut at­teindre jus­qu’à

6.200 €, avec un rem­bour­se­ment éche­lon­né sur quatre ans.

Le concept, ini­tié ja­dis par l’an­cienne com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Saint­ Gal­mier, a été élar­gi à la nou­velle in­ter­com­mu­na­li­té, qui pré­sente plus de 5.500 éta­blis­se­ments ac­tifs. Les bé­né­fi­ciaires de ce « coup de pouce », sa­luent l’ac­com­pa­gne­ment des membres de l’as­so­cia­tion lors du lan­ce­ment de l’ac­ti­vi­té et té­moignent d’une vraie cré­di­bi­li­té à l’heure de pré­sen­ter le dos­sier de­vant les banques. Pour An­toine Fran­cio­so, pré­sident d’Ini­tia­tive Loire, « lorsque l’as­so­cia­tion prête un eu­ro à un créa­teur, la banque lui prête en­vi­ron 8 à 9 €. L’ef­fet de le­vier est consi­dé­rable », pré­cise­t­il.

Au bout de cinq ans, le taux de réus­site des en­tre­pre­neurs est de 83 %. Et les autres ? « Ils ont ven­du leur af­faire avant ce dé­lai. Le pour­cen­tage de casse est très ré­duit. Il est de 2 à 3 % dans la Loire, ce qui ex­plique aus­si la confiance des ban­quiers dans notre sys­tème », pour­suit An­toine Fran­cio­so. Une agence de se­cré­ta­riat, un centre de contrôle tech­nique, un bu­reau de ta­bac, un res­tau­rant, un food truck, une crê­pe­rie, un ma­ga­sin bio­lo­gique, un autre spé­cia­li­sé dans la mo­to­cul­ture… Au to­tal, une quin­zaine de lau­réats ont dé­jà bé­né­fi­cié de ce prêt pour lan­cer leur ac­ti­vi­té et étof­fer l’éco­no­mie fo­ré­zienne.

« Le pour­cen­tage de casse est de 2 à 3 % au bout de 5 ans »

LE­VIER. Une quin­zaine de lau­réats ont dé­jà bé­né­fi­cié de ce prêt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.