Le po­pu­lisme tran­quille

Le Pays Roannais (Tarare) - - Zapping - Lu­do­vic Daim Chef d’édi­tion

Bien sûr, nous sommes en­trés en mai der­nier dans un nou­veau monde. C’est en tout cas ce qu’Em­ma­nuel Ma­cron, pour­tant pur pro­duit de l’an­cien (ly­cée Hen­ri IV, hy­po­khâgne, khâgne, Sciences Po’, ENA, Ins­pec­tion des fi­nances, banque Roth­schild, mi­nistre de l’Éco­no­mie de Fran­çois Hol­lande, dis­ciple de Paul Ri­coeur et fan des Ton­tons flin­gueurs), tente chaque jour de nous faire croire. Par Ju­pi­ter (at­ten­tion ré­fé­rence là fran­che­ment an­tique), on va voir ce qu’est une start-up na­tion ser­vie par une ar­mée de dé­pu­tés ube­ri­sés. L’un d’eux, Tho­mas Gas­silloud, néo­dé­pu­té en marche des Monts du Lyon­nais, y est al­lé, la se­maine der­nière, d’un tweet pour le moins sin­gu­lier, his­toire de sa­luer l’im­mense tra­vail réa­li­sé par la nou­velle as­sem­blée : « Stats nou­velle @As­sem­bleeNat : => 50% de consom­ma­tion de vin en moins => 30% de consom­ma­tion de tran­sit in­ter­net en plus ! ». On ne peut s’em­pê­cher là de pen­ser que c’est faire fi, en à peine 140 signes, des textes fon­da­teurs (la dé­cla­ra­tion des Droits de l’homme et du ci­toyen, le suf­frage uni­ver­sel, la sé­pa­ra­tion des églises et de l’État, le droit à l’avor­te­ment, l’abo­li­tion de la peine de mort,...) éla­bo­rés et vo­tés par les par­le­men­taires bien avant l’avè­ne­ment du web, c’est ran­ger par­mi les simples no­ceurs bien des grands hommes et des grandes femmes qui ont fait l’his­toire de ce pays. C’est flat­ter le peuple dans ses plus bas ins­tincts prou­vant que le po­pu­lisme n’est ni de gauche, ni de droite, et en même temps tou­jours pré­sent, à chaque ins­tant, dans ce pré­ten­du nou­veau monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.