La pierre se taille une belle ré­pu­ta­tion à Glay

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - De 10 heures à 19 heures. En­trée : 5 € (gra­tuit pour les -16 ans). Les dé­tails du pro­gramme sur www.carrieres-de-glay.fr.

FÊTE. La 7e Fête de la pierre se dé­rou­le­ra avec éclat les 12 et 13 mai à Saint­Ger­main­Nuelles. L’oc­ca­sion pour le pu­blic d’ad­mi­rer une ving­taine de pro­fes­sion­nels à l’oeuvre.

PAS­SION. Des sculp­teurs ama­teurs de l’as­so­cia­tion Les Car­rières de Glay animent chaque se­maine le site his­to­rique. Ren­contre avec ces frap­pés du ci­seau.

Les Car­rières de Glay s’ap­prêtent à vi­brer au rythme des ani­ma­tions de la 7e Fête de la pierre. Cette an­née, les Com­pa­gnons du Tour de France se join­dront aux fes­ti­vi­tés.

Une ving­taine de tailleurs, sculp­teurs, gra­veurs, for­ge­rons, vi­traillistes dé­voi­le­ront le fruit de leur tra­vail au pu­blic, sa­me­di 12 et di­manche 13 mai, à l’oc­ca­sion de la Fête de la pierre, or­ga­ni­sée tous les 2 ans par l’as­so­cia­tion Les Car­rières de Glay. Deux jours pen­dant les­quels les vi­si­teurs pour­ront ad­mi­rer ces pro­fes­sion­nels à l’oeuvre et s’ini­tier, avec eux, aux mé­tiers de la pierre.

Les Com­pa­gnons du Tour de France, tailleurs de pierre, pro­fi­te­ront de la te­nue de leur Con­grès na­tio­nal pour réa­li­ser du­rant le week­end une oeuvre col­lec­tive de­vant le pu­blic : un Arc en pierre.

Au pro­gramme éga­le­ment : l’ex­po­si­tion des oeuvres du gra­veur Jean­Luc Lam­bo­rot et sur l’his­toire de la fa­mille Va­pillon, tailleurs de pierre de Thei­zé ; des vi­sites gui­dées pour dé­cou­vrir les Car­rières et leur his­toire ; une chasse au tré­sor ; et tout au long du week­end, Bru­no Rous­selle, géo­logue conser­va­teur de l’Es­pace Pierres Folles, dres­se­ra le por­trait de la géo­lo­gie re­mar­quable du Beau­jo­lais qui vient d’être la­bel­li­sé « Geo­park mon­dial » par l’Unes­co (lire notre édi­tion du 26 avril).

La géo­lo­gie, mais pas que…

Aux Car­rières de Glay, la pierre n’est pas la seule ri­chesse à pré­ser­ver : la zone est clas­sée Es­pace na­tu­rel sen­sible. Elle abrite des es­pèces vé­gé­tales rares, que l’as­so­cia­tion Déam­bules pro­pose d’ob­ser­ver, et de mul­tiples chauve­souris.

PHO­TO JEANNE BERNARDON

GESTES. La te­nue « pe­tit doigt ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.