Un orage de grêle frappe vite et fort

Les dé­gâts des inon­da­tions du 8 mai se­raient « mo­dé­rés »

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Jeanne Bernardon

La puis­sance de l’orage de grêle, sur­ve­nu mar­di 8 mai peu avant 20 heures à Tarare, a sur­pris tout le monde. Mais les dé­gâts sont, semble-t-il, moins im­por­tants que ce que cet épi­sode mé­téo lais­sait craindre.

En quelques mi­nutes, l’averse de grêle qui s’est abat­tue mar­di 8 mai entre 19 et 20 heures a trans­for­mé les rues de Tarare en vé­ri­tables ri­vières, s’en­gouf­frant dans les lo­caux et ga­rages, em­por­tant les ter­rasses en bois des ca­fés en cen­tre­ville. « On ne l’at­ten­dait pas de ce cô­té (l’orage est ar­ri­vé par l’Est, N.D.L.R.), té­moigne une ré­si­dente de la rue Mon­ta­gny. L’eau dé­va­lait la rue, c’était im­pres­sion­nant. »

30 cm de grê­lons à l’hô­pi­tal Nord Ouest

Une par­tie de l’hô­pi­tal Nord Ouest de Tarare a été inon­dée. Les grê­lons qui dé­va­laient la pente du par­king de l’hô­pi­tal se sont ac­cu­mu­lés sur une épais­seur de 30 cm de­vant l’en­trée, fi­nis­sant par inon­der une moi­tié du rez­de­chaus­sée où se trouvent l’ac­cueil, la ca­fé­ En cer­tains en­droits, des gey­sers jaillis­saient des bouches d’égout.

té­ria, des salles de consul­ta­tion et l’ad­mi­nis­tra­tion. « Les agents d’ac­cueil, les mé­de­cins et les aides­soi­gnants ont tout de suite ré­agi en ten­tant de conte­nir l’eau avec des draps au sol. Leur ré­ac­ti­vi­té a per­mis de li­mi­ter la casse », fé­li­cite Ben­ja­min Du­rand, di­rec­teur ad­joint de l’éta­blis­se­ment. Avec le ren­fort d’une tren­taine de pom­piers et d’une di­zaine de vo­lon­taires, tout est ren­tré dans la nor­male vers 1 heure du ma­tin. Par chance, les ur­gences et le centre d’ima­ge­rie ont été épargnés.

Ailleurs, le quar­tier de la

Plaine s’est re­trou­vé pri­vé d’élec­tri­ci­té. Le cou­rant de­vait être ré­ta­bli dans la jour­née du 9 mai. « Glo­ba­le­ment, toute la ville a été im­pac­tée, mais en consta­tant les dé­gâts, on a re­mar­qué que la par­tie Est de Tarare avait été la plus tou­chée. Mal­gré la vio­lence de l’orage, le bi­lan des dé­gâts semble mo­dé­ré. Tout le monde s’est vite mo­bi­li­sé », dit­on du cô­té de la mai­rie.

Au to­tal, les pom­piers de Tarare, ai­dés des ser­vices tech­niques de la Ville, sont in­ter­ve­nus entre 15 et 20 fois et jus­qu’à tard dans la nuit, prin­ci­pa­le­ment à

Tarare et à Saint­Mar­cell’Éclai­ré.

Les chasse-neige sur l’A89

La grêle a éga­le­ment pris par sur­prise les au­to­mo­bi­listes sur l’au­to­route A89. Sur Twit­ter, vers 20 heures, Vin­ci si­gna­lait que la cir­cu­la­tion était ar­rê­tée dans les deux sens entre la sor­tie 34 et 35. Près d’une heure plus tard, la so­cié­té pu­bliait cet autre tweet : « des équipes sont mo­bi­li­sées pour en­le­ver les grê­lons des chaus­sées via des chasses­neiges ». La cir­cu­la­tion n’a été ré­ta­blie que vers 22 heures.

TROMBES.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.