Le GIGN maî­trise un déses­pé­ré

Il s’était re­tran­ché chez lui avec un cou­teau

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Lu­do­vic Daim

Les troubles du com­por­te­ment du jeune homme ont né­ces­si­té une hos­pi­ta­li­sa­tion d’of­fice en mi­lieu psy­chia­trique.

Les hommes de l’an­tenne de Di­jon du Groupe d’in­ter­ven­tion de l a Gen­dar­me­rie na­tio­nale (GIGN) ont maî­tri­sé, ven­dre­di ma­tin 11 mai, un homme âgé d’une tren­taine d’an­nées, re­tran­ché chez lui de­puis la veille, qui me­na­çait de mettre fin à ses jours. Le jeune homme était en­fer­mé dans sa mai­son, si­tué dans le centre de la com­mune à proxi­mi­té de la mai­rie, de­puis le jeu­di en fin d’après­mi­di.

En quelques se­condes, tout est ter­mi­né

L’in­ter­ven­tion de la maire du vil­lage, Ma­rie­Luce Ar­noux, des pom­piers et des gen­darmes de SaintLaurent­de­-Cha­mous­set n’avaient pas per­mis de dé­blo­quer la si­tua­tion, le tren­te­naire, connu pour ses troubles psy­cho­lo­giques, ap­pa­rais­sant une der­nière fois mu­ni d’un cou­teau et avec une bles­sure ap­pa­rente à l’ab­do­men. Des gen­darmes d’un Pe­lo­ton de sur­veillance et d’in­ter­ven­tion, d’un Pe­lo­ton spé­cia­li­sé de pro­tec­ tion ain­si que deux né­go­cia­teurs se­ront dé­pê­chés sur place avant que l’an­tenne bour­gui­gnonne du GIGN ne soit re­quise. Le déses­pé­ré a été maî­tri­sé en quelques se­condes par les gen­darmes d’élite avant d’être pris en charge par une équipe du Smur et d’être éva­cué vers un hô­pi­tal. Ses bles­sures phy­siques se se­raient ré­vé­lées somme toute som­maires. Ses troubles du com­por­te­ment en re­vanche ont né­ces­si­té une hos­pi­ta­li­sa­tion d’of­fice en mi­lieu psy­chia­trique

PHO­TO MI­CHEL MAYEUR

SO­LI­TUDE. Le jeune homme vit seul dans cette mai­son du centre du vil­lage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.