Mi­ni-tornade et inon­da­tions frappent la ré­gion

Le Pays de Ta­rare, les Mon­tagnes du Ma­tin, le Fo­rez et la val­lée de la Coise ont été tou­chés

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Laetitia Co­hen­det et Lu­do­vic Daim (Avec nos cor­res­pon­dants)

Il y a des dé­gâts mais heu­reu­se­ment pas de vic­times.

Che­mins ra­vi­nés, arbres ar­ra­chés, lignes élec­triques et té­lé­pho­niques cou­pées, une tornade a frap­pé les Monts du Lyon­nais et plus par­ti­cu­liè­re­ment la ré­gion de Saint­-Sym­pho­ri-en­-sur-Coise, dans la nuit de di­manche à lun­di, heu­reu­se­ment sans faire de vic­time. « Ce­la a été de courte du­rée mais les dé­gâts sont consé­quents des Ga­rennes à la val­lée de la Coise », dé­crit Agnès Grange, ad­jointe aux Tra­vaux à la mai­rie de Saint­ Sym­pho­rien, où Ene­dis et Suez ont dû ins­tal­ler un groupe élec­tro­gène pour faire fonc­tion­ner la sta­tion d’épu­ra­tion. Ce coup de vent mê­lé à de la pluie et de la grêle a cou­ché 20 po­teaux élec­triques, fait sau­ter 22 trans­for­ma­teurs et dé­ra­ci­né quelque 300 arbres dans les val­lées du Ra­ma­rey et de la Coise. « Nous avons dres­sé un PC à la mai­rie et sommes res­tés éveillés toute la nuit. Beau­coup de jeunes agri­cul­teurs sont ve­nus nous ai­der à dé­ga­ger les routes blo­quées », dé­clare Da­niel Bon­nier, maire de Saint-De­nis­sur­-Coise qui avoue avoir connu « un grand mo­ment de pa­nique ». Lun­di après­mi­di, de for­ tes averses ont frap­pé le Pays de Ta­rare et les Mon­tagnes du Ma­tin pro­vo­quant mi­ni­cou­lées de boue et inon­da­tions de lo­caux.

À Ta­rare, l’ave­nue Jo­seph-Ri­vière porte bien son nom

« Il y avait long­temps que nous n’avions pas connu ce type de phé­no­mène même s’il n’a pas re­joint l’ex­cep­tion­nel, ana­lyse le ca­pi­taine Ni­co­las Rey­nard, chef du centre de se­cours et d’in­cen­die de Ta­rare. La Tur­dine est heu­reu­se­ment res­tée dans son lit. » L’Ave­nue Jo­seph­Ri­vière, char­gée des eaux des­cen­dant des Sau­vages, por­tait bien son nom alors que le bou­le­vard de la Tur­dine, dont le cours d’eau épo­nyme avait at­teint sa cote d’alerte à 17 heures, était fer­mé, et que le ter­rain de foot­ball du stade Léon­Mas­son était sub­mer­gé. « Nous au­rons le stade à re­mettre en état. Les uti­li­sa­tions sco­laires de jeu­di et ven­dre­di ne se­ront cer­tai­ne­ment pas possibles mais le 4H( le mee­ting in­ter­na­tio­nal de 400 m haies pro­gram­mé le sa­me­di 23 juin. N.D.L.R.) de­vrait pou­voir se te­nir nor­ma­le­ment », in­dique­t­on à la mai­rie de Ta­rare où l’on se dit sou­la­gé que « rien de dra­ma­tique » ne se soit pro­duit. À Pa­nis­sières, les pom­piers ont dû in­ter­ve­nir à une dou­zaine de re­prises es­sen­tiel­le­ment pour des pom­pages de caves. Plus dé­li­cat au­ra été le sau­ve­tage d’un couple d’amou­reux pié­gé dans sa voi­ture à Feurs par la mon­tée des eaux de la Loire, dans la nuit de lun­di à mar­di, qu’il au­ra fal­lu hé­li­treuillé.■

PHO­TO LU­DO­VIC DAIM

SAINT-SYM­PHO­RIEN-SUR-COISE. Des équipes d’Ene­dis in­ter­viennent, lun­di, pour ré­ta­blir l’élec­tri­ci­té.

TA­RARE. La RN7 a été inon­dée. PHO­TO EM­MA LE­FÈVRE

CO­HEN­DET PHO­TO LAETITIA

CHE­VRIÈRES. 300 arbres ont été cou­chés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.