Le der­by des vi­gne­rons, sa­me­di

Beau­jo­lais Bas­ket ac­cueille l’Étoile spor­tive de Pris­sé­Mâ­con

Le Pays Roannais (Tarare) - - Vie Régionale Sports - Ro­dolphe Mon­ta­gnier ro­dolphe.mon­ta­gnier@cen­tre­france.com

Quin­cia­tons du Beau­jo­lais Bas­ket et Pris­séens de l’Étoile spor­tive Pris­sé-Mâ­con ont ren­dez-vous ce sa­me­di salle Georges-La­va­renne (20 h 30) pour la deuxième jour­née du cham­pion­nat de France de Na­tio­nale 2. Un der­by que les sup­por­ters les adorent.

«Nous n’avons pas en­core vu la vi­déo du pre­mier match de Beau­jo­lais Bas­ket (une dé­faite 70 à 66 sur le par­quet de Golfe­JuanVal­lau­ris, le week­end pas­sé. N.D.L.R.) mais les sup­por­ters m’ont pré­ve­nu dès mon ar­ri­vée ici : c’est LE match à ne pas perdre. »

À peine dé­bar­qué de l’Étoile La­gresle où il évo­luait en Na­tio­nale 3 la sai­son pas­sée, Loïc Bu­chet a été im­mé­dia­te­ment mis au par­fum : mal­gré la pré­sence de plu­sieurs clubs dans la ré­gion, pour les sup­por­ters de l’Étoile spor­tive Pris­sé­Mâ­con (ESPM) comme pour ceux du Beau­jo­lais Bas­ket, il n’y a qu’un seul vrai der­by.

Au­cun suc­cès sur le par­quet ad­verse

Une tren­taine de ki­lo­mètres sé­parent la ville de Mâ­con de la com­mune de Quin­cié­en­Beau­jo­lais. Voi­là main­te­nant trois sai­sons que les deux clubs s’at­tendent au tour­nant d’une jour­née de Na­tio­nale 2. Ces confron­ta­tions sont tou­jours un peu par­ti­cu­lières, por­tées no­tam­ ment par une am­biance quelque peu élec­trique. Dans les tri­bunes d’abord mais aus­si sur le par­quet, for­cé­ment. Une saine ri­va­li­té qui n’a qu’un ob­jec­tif : af­fir­mer au ta­bleau de marque une su­pé­rio­ri­té lo­cale. Et à ce pe­tit jeu, au­cun des deux clubs n’est en­core par­ve­nu à s’im­po­ser sur le par­quet de son meilleur en­ne­mi. Der­nière ten­ta­tive en date, le 28 avril quand les Qin­cia­tons de Franck Ma­caire sont al­lés s’in­cli­ner 72 à 82, en terre mâ­con­naise. L’en­traî­neur beau­jo­lais re­grette d’ailleurs que ce der­by al­ler s’ins­crive éga­le­ment « si tôt dans la sai­son. Les équipes ne sont pas for­cé­ment prêtes même si Pris­sé a dé­mon­tré le contraire face à Aix­ Ve­nelles, en met­tant la main sur la ren­contre dès le pre­mier quart­temps (large vic­toire fi­nale de l’ESPM, 98 à 65. N.D.L.R) Compte te­nu de notre pres­ta­tion à Golfe­Juan, mar­quée par des pertes de balles en fin de ren­contre qui nous ont coû­té chères, nous ne sa­vons pas trop à quoi nous at­tendre. Et puis c’est tou­jours un match par­ti­cu­lier qui se dé­roule dans un contexte et une am­biance spé­ciaux. » Au­tre­ment dit, si l’ESPM peuvent pré­tendre au sta­tut de fa­vo­ri dans ce der­by après sa pre­mière sor­tie of­fi­cielle en cham­pion­nat, les hommes de De­nis La­croix doivent se mé­fier de Ma­rius Va­lu­ko­nis et des siens. D’au­tant que la re­crue li­tua­nienne de Beau­jo­lais Bas­ket au­ra, cette fois­ci, ré­cu­pé­ré de son al­ler­re­tour au pays où il est al­lé as­sis­ter à un heu­reux évé­ne­ment.

L’ef­fec­tif quin­cia­ton a peu bou­gé cet été. Outre l’ex­pé­ri­men­té tren­te­naire ve­nu de l’Est, l’autre joueur qui va faire ses dé­buts à do­mi­cile s’ap­pelle Florent Cor­néo. Il ar­rive de… Pris­sé­Mâ­con. Lui n’au­ra pas be­soin d’ex­pli­ca­tions, ni de dé­tails pour com­prendre tout l’en­jeu du match de sa­me­di. Pas plus que tous les élé­ments qui sont res­tés à Quin­cié, c’est­à­dire Maxime Ne­la­ton, Boud­je­ma Yaï­ci, Mat­thieu Si­mon, Benjamin Coste, Laurent Ba­gou, Ra­faël Lo­pez, Man­tas Vir­ba­las, autre Li­tua­nien ar­ri­vé en pro­ve­nance de Tarbes Lourdes en 2017, et An­tho­ny Gar­guet.

Une salle moins hos­tile ?

Les al­lers et ve­nues ont été un peu plus nom­breux au sein d’une ESPM qui a ac­cueilli quatre nou­velles re­crues dont Je­re­mi Booth, un Amé­ri­cain pas­sé par Ca­lais qui évo­luait en Rou­ma­nie, Aziz Dia ve­nu de Tours (N2) et Phi­lippe Ha­quet de Lyon SO (N2). Da­mien Be­labre, Guy Kod­jo­Sit­chi, Thi­bault Che­vi­gny, Mar­tin Nga­lo­ro et

« C’est

LE match à ne pas perdre »

Ru­dy Deal sont tou­jours là.

La sai­son pas­sée, le Beau­jo­lais Bas­ket avait ter­mi­né sixième et l’ES Pris­sé­Mâ­con, sep­tième. Les Bour­gui­gnons avaient no­tam­ment pê­ché par manque de so­li­di­té à l’ex­té­rieur. Cette fois­ci, l’es­poir des Tan­gos ,c’ ’est que « compte te­nu de la date, la prio­ri­té des gens du coin, ce sont les ven­danges et pas le der­by de bas­ket », craint Franck Ma­caire. « La salle se­ra peut­être un peu moins hos­tile », glisse Loïc Bu­chet sans trop y croire.

DER­BY. Les Bleus du Beau­jo­lais bas­ket et les Tan­gos de l’Étoile spor­tive Pris­sé-Mâ­con en dé­cou­dront pour la neu­vième fois dans ce der­by des vi­gne­rons en N2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.