Bien­tôt la foire de la Saint-Loup

Un évé­ne­ment tra­di­tion­ne­là ne pas man­quer le di­manche 23 sep­tembre

Le Pays Roannais (Tarare) - - Forez - Montagnes Du Matin Vie Locale - ➡ Alain-Ber­nard Abou

2018 res­te­ra une an­née gra­vée dans les mé­moires des Pan­is­siè­rois avec les tra­vaux du centre-ville, la fête de la Saint Jean, le Fo­rum des as­so­cia­tions. Le pro­chain évé­ne­ment se dé­rou­le­ra le di­manche 23 sep­tembre de 10 h à 18 h avec la foire de la Saint-Loup.

Tou­jours très pri­sée par les Pan­is­siè­rois, la Saint­Loup se tien­dra place de la Li­ber­té et route de Ta­rare (en rai­son des tra­vaux), où près d’une soixan­taine d’ex­po­sants ac­cueille­ront les vi­si­teurs (sta­tion­ne­ment gra­tuit à proxi­mi­té).

Vi­trine du sa­voir-faire

La foire agri­cole et ru­rale d’an­tan (voir en­ca­dré )a lais­sé place au­jourd’hui à une foire ar­ti­sa­nale et com­mer­ciale, in­vi­ta­tion à la convi­via­li­té.

Vi­trine du sa­voir­faire qui per­dure, la foire est l’oc­ca­sion d’une fête po­pu­laire où co­ha­bitent ar­ti­sa­nat tra­di­tion­nel, fes­ti­vi­tés et com­merce clas­sique.

Un re­pas du ter­roir pré­pa­ré par les pro­duc­teurs et com­mer­çants lo­caux se­ra pro­po­sé.

Par­mi les ani­ma­tions, des dé­mons­tra­tions im­pres­sion­nantes des bû­che­rons au­ver­gnats avec le sciage au passe­par­tout, les ma­nie­ments ex­perts de haches et de tron­çon­neuses ; le show de sculp­tures sur bois de Laurent Ger­ URGENCES La foire de la Saint-Loup puise ses ori­gines dans le pa­tri­moine re­li­gieux. Elle trouve ses ra­cines dans la vé­né­ra­tion de SaintLoup, in­vo­qué pour la gué­ri­son du mal ca­duc (l’épi­lep­sie) et le sou­la­ge­ment des en­fants, mais aus­si pour de­man­der un temps fa­vo­rable aux ré­coltes.

La cha­pelle a ser­vi d’église pa­rois­siale alors que celle du bourg avait été dé­truite en 1853.

Elle at­ti­rait les pè­le­rins de Panissières et des com­munes li­mi­trophes pour les of­fices du ma­tin et la vé­né­ra­tion des re­liques de Saint-Évêque et de Saint-Loup.

Avant la guerre de 1914, de nom­breux men­diants pro­fi­taient de l’oc­ca­sion pour sol­li­ci­ter la gé­né­ro­si­té des pè­le­rins qui s’égre­naient tout le long du che­min de la Croix du pe­tit Panissières jus­qu’à la cha­pelle.

Vers les an­nées 1940 et les sui­vantes, à l’époque des mou­ve­ments de jeu­nesse ca­tho­lique, une messe chan­tée qui ras­sem­blait beau­coup de pè­le­rins de tous les en­vi­rons était cé­lé­brée en plein air avec of­frande des fruits de la terre et bé­né­dic­tion des se­mences.

Le pè­le­ri­nage de 1970, avec trois messes, fut le der­nier. Au dé­but du siècle, en fin de ma­ti­née, com­men­çait la foire aux bé­tails et au fil des an­nées la fête fo­raine, les ca­me­lots, les mar­chands, les ex­po­sants de ma­té­riel agri­cole ont en­va­hi les places et les rues.

CHA­PELLE. Saint Loup était in­vo­qué pour la gué­ri­son de l’épi­lep­sie et le sou­la­ge­ment des en­fants, mais aus­si pour les ré­coltes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.