Bien­tôt un nou­veau centre de secours

Le bâ­ti­ment de 1 500 m2 se­ra si­tué sur la zone com­mer­ciale de Pré­fon­taine, der­rière le Pôle em­ploi. La Communauté de com­munes du Pays de Mor­tagne-au-Perche ap­porte sa contri­bu­tion fi­nan­cière.

Le Perche - - La Une - E.J

Mor­tagne-au- Perche. Le SDIS (Ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de secours) de l’Orne sou­haite construire un nou­veau centre de secours à Mor­tagne-au-Perche. « Le su­jet a été évo­qué le 19 oc­tobre der­nier lors du bu­reau. Nous avons pré­sen­té trois sites pou­vant ac­cueillir le fu­tur bâ­ti­ment : Les Gaillons, le quar­tier de la gare et la zone com­mer­ciale de Pré­fon­taine » a in­for­mé le pré­sident Jean-Claude Le­noir, lors du conseil com­mu­nau­taire du Pays de Mor­tagne, jeu­di 9 no­vembre.

Ré­ha­bi­li­ta­tion du centre de Mauves

Le SDIS ayant « mar­qué sa pré­fé­rence » pour la zone de Pré­fon­taine, c’est sur cette der­nière, qu’un ter­rain d’un hec­tare a été re­te­nu. La par­celle, si­tuée der­rière Pôle em­ploi, est proche du ré­seau rou­tier, mais aus­si des do­mi­ciles des nom­breux pom­piers vo­lon­taires.

Le nou­veau centre de secours se­ra ins­tal­lé dans un bâ­ti­ment de 1 500 m2 (lo­caux de vie et re­mise). Le pro­jet est es­ti­mé à 2 250 000 € HT. La communauté de com­munes pren­dra à sa charge 30 % du coût to­tal. « Ce­la com­prend le ter­rain de 10 000 m2 - dont la va­leur est fixée à 170 000 € - et les tra­vaux de voi­rie et ré­seaux divers » , pré­cise le pré­sident. Res­te­ra 505 000 € à ver­ser, pour la CDC.

« Nous sommes d’ac­cord, mais ce­la im­plique qu’il y ait éga­le­ment un pro­jet pour le centre de Mauves-sur-Huisne. Ce der­nier joue un rôle im­por­tant et a une ac­ti­vi­té sou­te­nue » , si­gnale Jean-Claude Le­noir. Une condi­tion ac­cep­tée par le Ser­vice dé­par­te­men­tal : « La di­rec­tion du SDIS a as­su­ré que le centre de Mauves al­lait être ré­ha­bi­li­té » . Qu’ad­vien­dra-t-il du centre mor­ta­gnais ac­tuel, construit en 1982 ? « En l’état, on ne peut plus rien en faire. Mais c’est un es­pace qui se­ra ame­né à être va­lo­ri­sé » . Le ter­rain, pro­prié­té de la CDC, pré­sente un « vrai in­té­rêt » , une vraie « va­leur im­mo­bi­lière » . « Com­ment fi­nan­ce­ra-t-on le nou­veau centre ? Sur quel bud­get ? » , s’en­quiert Gilles de Pont­briand, maire de Saint

De­nis-sur-Huisne. « La somme se­ra ins­crite au bud­get 2018. Nous au­rons re­cours à l’em­prunt » , ré­pond Jean-Claude Le­noir.

« Ob­jec­tif vi­tal »

« Je m’étonne que la communauté de com­munes ait à fi­nan­cer cette somme. C’est une com­pé­tence dé­par­te­men­tale » , ré­agit Jean- Yves Val­let, maire de Saint-Langis-lèsMor­tagne. « C’est la règle, et c’est un ou­til d’in­té­rêt gé­né- ral » , rap­pelle le pré­sident.

« Les pom­piers veulent confor­ter leur pré­sence à Mor­tagne- au- Perche, c’est une bonne nou­velle. Ils as­surent un cer­tain nombre de ser­vices mé­di­caux que nous ne sommes pas en me­sure de pro­po­ser. Ce n’est pas du luxe, mais un ser­vice de pre­mière ur­gence. Ce­la coûte cher, certes, mais il s’agit d’un ob­jec­tif vi­tal » , conclut Bri­gitte de For­ton, vice-pré­si­dente de la CDC et maire de Boë­cé. En moyenne, les pom­piers de Mor­tagne in­ter­viennent 750 fois dans l’an­née.

Le pro­jet de construc­tion et le fi­nan­ce­ment ont été ac­cep­tés par l’en­semble des élus, hor­mis le maire de Saint-Langis, qui s’est abs­te­nu. Le nou­veau centre de secours de­vrait être opé­ra­tion­nel en 2020.

Le centre de secours ac­tuel, si­tué fau­bourg Saint-Eloi, date de 1982.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.