Une en­tre­prise au suc­cès mon­dial

Le Perche - - Histoire Locale - Source : His­toire lo­cale, feuille pé­rio­dique d’in­for­ma­tion n°1411.

« Créée en 1887 dans une salle du pres­by­tère, l’im­pri­me­rie de Mont­li­geon a ap­por­té le re­mède à l’exode de la jeune po­pu­la­tion. Ins­tal­lée dans de vastes lo­caux, elle a in­té­gré de gran­dioses construc­tions dès 1894. Le Bul­le­tin men­suel a ac­cru son ti­rage en rai­son du nombre tou­jours gran­dis­sant des as­so­ciés, les tracts se sont faits plus nom­breux et des ver­sions du Bul­le­tin en an­glais, en ita­lien, en es­pa­gnol, en por­tu­gais, en al­le­mand et en russe ont été pu­bliées. De deux aides plu­tôt mal­ha­biles du dé­but, le per­son­nel est pas­sé à 31 sa­la­riés dès 1894 et à 150 en 1929. Vo­lon­té de pro­grès

Consti­tuée en so­cié­té ano­nyme, l’im­pri­me­rie s’est do­tée d’un ma­té­riel suf­fi­sam­ment im­por­tant et mo­derne pour re­cher­cher une nou­velle clien­tèle étran­gère à l’OEuvre. Celle-ci a af­flué au-de­là de toute es­pé­rance. Un den­tiste amé­ri­cain ré­si­dant à Pa­ris, no­tam­ment, a com­man­dé une bro­chure en six langues. Le ti­rage pré­vu à un mil­lion d’exem­plaires au dé­but est pas­sé à seize mil­lions. Le pliage et la pi­qûre se fai­saient alors par uni­té et à la main. Ce­la a été l’oc­ca­sion d’in­ves­tir dans les pre­mières pi­queuses mé­ca­niques. La vo­lon­té de pro­grès n’a pas fai­bli au fil des an­nées, et l’im­pri­me­rie a été do­tée d’une an­nexe et des plus utiles in­no­va­tions in­dus­trielles. In­quiète du dan­ger ré­sul­tant de la pré­sence des va­peurs de plomb dans les ate­liers, la di­rec­tion fait ins­tal­ler un sys­tème d’as­pi­ra­tion des gaz no­cifs si­mi­laire à ce­lui en fonc­tion à l’Im­pri­me­rie na­tio­nale. Au­tant que pos­sible, les femmes tra­vaillent as­sises dans un « ate­lier fa­mi­lial » ou pa­rents et en­fants se re­trouvent face à face. Et afin d’as­su­rer le bien-être des fa­milles, « des lo­ge­ments sa­lubres et confor­tables ont été bâ­tis, et des champs fer­tiles ont été conver­tis en jar­dins ». Ani­mée par l’es­prit d’ordre et de mé­thode, l’im­pri­me­rie de Mont­li­geon compte beau­coup d’ou­vrages, an­nuaires, tra­vaux de ville divers à son ac­tif ».

Les trois cou­seuses au fil de lin.

Les deux ca­mions au­to­mo­biles de l’im­pri­me­rie re­liaient la gare des che­mins de fer de l’État la plus proche, celle de Mau­vesCor­bon.

Les deux presses à ré­ité­ra­tion double-rai­sin et qua­druple car­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.