Der­nier haut ré­sis­tant de l’Orne, un juste hom­mage au gé­né­ral Le­vesque

Une der­nière re­con­nais­sance a été ex­pri­mée à Jé­rôme Le­vesque, gé­né­ral de l’Armée de Terre et chef de la Ré­sis­tance, qui a pré­pa­ré et par­ti­ci­pé à la Li­bé­ra­tion en 1944.

Le Perche - - De Tourouvre À Longny -

Ré­sis­tance. Cinq se­ront fu­sillés le 9 août dans les bois voi­sins de Brotz, et chaque an­née, à cette date, un hom­mage à leur mé­moire leur est ren­du.

Le 15 août, le sec­teur du Perche se­ra li­bé­ré, et « Vic­tor » di­rige les pa­trouilles de nuit vers Ver­neuil-sur-Avre, là en­core une voie fer­rée. Eloge du Gé­né­ral de Gaulle

Dès lors, les troupes li­bé­ra­trices se di­rigent vers la ca­pi­tale, et le lieu­te­nant Le­vesque ac­com­pagne la 2e DB aux com­bats de Ram­bouillet, avant d’être af­fec­té à Alen­çon pour com­man­der la 2e com­pa­gnie du ba­taillon FFI or­nais. Avant de, fi­na­le­ment, re­joindre la 2e DB. Da­tant du 14 août 1945, la ci­ta­tion du Gé­né­ral de Gaulle, alors pré­sident du gou­ver­ne­ment pro­vi­soire de la Ré­pu­blique, men­tionne à son égard : « il a tou­jours fait preuve des plus belles qua­li­tés de com­man­de­ment, de sang­froid et de cou­rage ».

La guerre est ter­mi­née, et Jé­rôme Le­vesque est pro­mu ca­pi­taine. Il re­gagne l’école de ca­va­le­rie de Sau­mur où il de­vient for­ma­teur. En 1953, ce se­ra le dé­part pour l’Ex­trême-Orient, pour en­ca­drer les uni­tés char­gées de pré­ser­ver le nord du Laos, contre les at­taques après la chute de Diên Biên Phu. En 1954, il s’est tout par­ti­cu­liè­re­ment dis­tin­gué dans l’or­ga­ni­sa­tion du camp re­tran­ché de Luang Pra­bang, lors de la pous­sée Viet­minh. Ce qui lui vaut une ci­ta­tion.

En 1958, de re­tour d’In­do­chine, il re­part en di­rec­tion de l’Al­gé­rie, pour com­man­der le 19e ré­gi­ment de chas­seur à che­val de Ka­by­lie. Là, une nou­velle ci­ta­tion : « par­cou­rant la mon­tagne de jour comme de nuit, pla­çant lui-même ses em­bus­cades, il a su gal­va­ni­ser des cadres et ses troupes ».

De re­tour en mé­tro­pole en 1960, avec les ga­lons de lieu­te­nant-co­lo­nel, il se­ra char­gé de plu­sieurs hautes mis­sions mi­li­taires à Ar­ras et à Pa­ris. Af­fec­té chef d’État-Ma­jor aux In­va­lides en 1971, il de­vient gé­né­ral de bri­gade.

De nom­breuses dis­tinc­tions l’ont ac­com­pa­gné dans son parcours d’homme et de mi­li­taire, et no­tam­ment celle de com­man­deur de la Légion d’Hon­neur, voi­là quelques an­nées. Le Perche ne sau­rait oublier cet homme de va­leur qui a pré­pa­ré la li­bé­ra­tion du ter­ri­toire.

Une foule nom­breuse s’est ain­si re­cueillie à l’église et au ci­me­tière de L’Hôme-Cha­mon­dot, où un der­nier hom­mage lui a été ren­du mar­di 7 no­vembre 2017. Le gé­né­ral Le­vesque était très at­ta­ché à sa terre de L’Hô­meC­ha­mon­dot, il y re­pose dé­sor­mais aux cô­tés de son épouse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.