150 000 € pour la res­tau­ra­tion de l’église du bourg

Le Perche - - Bellême Et Son Pays -

Sé­ri­gny.

La com­mune a in­vi­té ses an­ciens, mar­di, à l’oc­ca­sion des com­mé­mo­ra­tions du 11-No­vembre, et ils étaient 80 convives au­tour des tables de la salle des fêtes à avoir ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion.

Da­vid Bou­lay, maire dé­lé­gué de Serigny, com­mune de Bel­fo­rêt en Perche, ho­no­raient les doyens de la com­mune, MM. Sou­vray, et Hé­mon, et Mme Hous­saye.

« Ce ma­tin, nous avons cé­lé­bré le 99e an­ni­ver­saire de l’ar­mis­tice au mo­nu­ment aux Morts, en pré­sence des as­so­cia­tions d’an­ciens com­bat­tants, et avons ef­fec­tué un dé­pôt de gerbe. » Le dé­jeu­ner s’est pour­sui­vi en musique et en chan­sons et les convives n’ont pas hé­si­té à dan­ser et à chan­ter les grands airs de la chan­son fran­çaise, dans une am­biance des plus convi­viales.

Saint- Ouen- de-Sé­che­rouvre.

L’église du vil­lage fait ac­tuel­le­ment l’ob­jet d’une res­tau­ra­tion, des écha­fau­dages ont été mon­tés au­tour des murs et du clo­cher.

« Nous re­fai­sons en­tiè­re­ment la cou­ver­ture en ar­doises de la nef et de l’ab­side, ain­si que la char­pente et cou­ver­ture de la sa­cris­tie. La pointe du clo­cher avait été re­faite en 1974, mais il res­tait à res­tau­rer la cou­ver­ture des autres par­ties de l’église, ex­pli­quait Da­vid, res­pon­sable du chan­tier de l’en­tre­prise Be­quet, et ce sont Thier­ry Rom­bault et Pas­cal Du­val­let qui tra­vaillent sur cette par­tie. »

L’éclai­rage se­ra re­vu par l’en­tre­prise La­fitte, la ma­çon­ne­rie par l’en­tre­prise Ron­gère, les abat-sons et les cloches par l’en­tre­prise Biard-Roy et la co­or­di­na­tion du pro­jet par le bu­reau d’ar­chi­tec­ture Ta­chaud, pour un coût to­tal de 150 000 €. À l’in­té­rieur de l’église, on peut ad­mi­rer deux sta­tues du XVIe siècle : Saint-Ouen, évêque de Rouen, pa­tron de l’église, et Saint-Aver­tin, gué­ris­seur des maux de tête, qui est fré­quem­ment vi­si­té pour cal­mer des mi­graines.

D’ori­gine ro­mane pour l’ab­side, l’église a su­bi dif­fé­rents re­ma­nie­ments dont l’ou­ver­ture de baies au XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, Pierre Bou­ley, cu­ré de Saint-Ouen de 1738 à 1768, ef­fec­tue éga­le­ment des tra­vaux et cer­tains « em­bel­lis­se­ments ».

Les der­niers tra­vaux re­mon- tent à 1 894 et ont été conduits par l’ab­bé Fo­reau, alors cu­ré de Saint-Ouen, comme en at­teste l’un des vi­traux : « Ab­bé Fo­reau, cu­ré res­tau­ra­teur de l’église, 1 894 » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.