Gare aux faux ven­deurs de ca­len­driers

Alors que la cam­pagne a dé­jà été lan­cée chez les sa­peurs-pom­piers de l’ar­ron­dis­se­ment no­gen­tais, ces der­niers ap­pellent la po­pu­la­tion à la vi­gi­lance.

Le Perche - - Nogent-Le-Rotrou Et Son Pays -

De­puis le 1er no­vembre, les ami­cales des centres de secours de l’ar­ron­dis­se­ment no­gen­tais* ont dé­bu­té leur cam­pagne de vente de leurs ca­len­driers. « Une vieille tra­di­tion » sou­ligne Pas­cal Pré­vost, le com­man­dant du grou­pe­ment ter­ri­to­rial ouest. Jus­qu’à la mi-jan­vier, les sa­peurs-pom­piers peuvent son­ner ou frap­per à votre porte. At­ten­tion, tou­te­fois, « tous les ans et ce­la a été le cas en 2016, deux ou trois in­di­vi­dus se font pas­ser pour nous et tentent de vendre leur ca­len­drier » note le com­man­dant. Pour re­con­naître le faux du vrai, il dis­tille quelques as­tuces ou in­for­ma­tions à la po­pu­la­tion. Com­ment les re­con­naître ?

« Il n’y a au­cun dé­mar­chage ex­té­rieur. Nous ne sol­li­ci­tons au­cune en­tre­prise pour la vente des ca­len­driers. Ce­la est en­tiè­re­ment gé­ré par les sa­peurs-pom­piers à tra­vers l’Ami­cale » .

En­suite, « les ca­len­driers sont tous spé­ci­fiques à une ca­serne. En l’oc­cur­rence, ils portent le nom de notre ca­serne avec des pho­tos du per­son­nel » .

Exit donc les chats, les pay­sages ou autres dé­tails de même va­leur. En­fin, « les sa­peurs­pom­piers qui font le porte-àporte doivent avoir la te­nue. Ils sont af­fec­tés à la ca­serne. Quoi qu’il ar­rive, la po­pu­la­tion peut leur de­man­der une carte qui émane de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale » .

Si « les per­sonnes ont vrai­ment un doute, elles peuvent re­fu­ser. Si elles veulent le ca­len­drier, ve­nez di­rec­te­ment au centre de secours de votre com­mune pour vous le pro­cu­rer » . « Echan­ger et par­ta­ger avec la po­pu­la­tion »

Pour les sa­peurs-pom­piers, « cette pé­riode est très im­por­tante. Ce­la nous per­met d’al­ler à la ren­contre des ci­toyens, de par­ta­ger, échan­ger avec eux. Et même ré­pondre à d’éven­tuelles ques­tions. Nous y sommes vrai­ment at­ta­chés » .

C’est aus­si l’oc­ca­sion de sus­ci­ter des vo­ca­tions, « nous don­nons éga­le­ment un do­cu­ment où sont ins­crites les condi­tions pour pou­voir de­ve­nir sa­peurs-pom­piers vo­lon­taires. Nous sommes tou­jours à la re­cherche de nou­veaux élé­ments pour re­nou­ve­ler ou gros­sir nos ef­fec­tifs » .

*Mon­ti­gny-le-Char­tif, Nogent- le- Ro­trou, Thi­ron- Gar­dais, Beaumont-les-Au­tels, La Ba­zoche- Gouët, Hap­pon­vil­liers, Saint-Vic­tor-de-Bu­thon, La Loupe et Au­thon- duPerche.

Les sa­peurs-pom­piers ont dé­bu­té leur cam­pagne de vente de ca­len­driers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.