Il trans­porte 1 000 tubes de sables du monde !

De pas­sage au Cap Fré­hel, Jean-Fran­çois Aillet n’est pas un mar­cheur comme les autres. Il trans­porte plus de 1 000 tubes de sable ve­nus des quatre coins du monde. Il es­père en amas­ser 7 000 pour réa­li­ser une sculp­ture.

Le Petit Bleu - - DINAN - Cin­dy GI­RAUD (CLP)

Jean-Fran­çois Aillet n’est pas un mar­cheur comme les autres et ne passe ja­mais in­aper­çu. In­gé­nieur et sculp­teur, ce Nor­mand de souche bre­tonne a dé­jà mar­ché 18 000 km à tra­vers l’Eu­rope. Il pousse un vé­lo­ped - un dé­am­bu­la­teur sué­dois - sur le­quel il trans­porte un cube conte­nant plus de 1 000 tubes de sable en pro­ve­nance des quatre coins du monde.

Dix an­nées pour 1 400 échan­tillons

Son ob­jec­tif est de ré­col­ter 7 000 sables ma­rins qui lui per­met­tront alors de réa­li­ser une sculp­ture pa­tri­mo­niale ma­ri­time de 15 m de haut. Une ma­tière pre­mière in­ter­na­tio­nale pour un pro­jet à la fois ar­tis­tique, tech­nique et scien­ti­fique, si­tué aux fron­tières des dis­ci­plines les plus poin­tues et les plus avan­cées de notre époque.

Après être par­ti de SaintJacques de Com­pos­telle, JeanF­ran­çois Aillet s’est ar­rê­té en terres bre­tonnes. Il va re­joindre Sto­ckolm et Ber­lin afin d’y don­ner des confé­rences dans le cadre de son pro­jet « Le so­li­taire… des ma­rées ».

« Je suis pas­sé par ici en 2008 afin de re­joindre SaintJacques en pro­ve­nance du Mont-Saint-Mi­chel. Je suis au­jourd’hui de re­tour de SaintJacques pour la sixième fois, ra­conte le grand mar­cheur. Je marche en moyenne 500 km par mois et je fais le tour des mers d’Eu­rope. »

S’il pré­lève une pe­tite quan­ti­té de cette ma­tière pre­mière au fil de ses marches, il avance sur­tout pour com­mu­ni­quer sur son pro­jet. Dix an­nées ont été né­ces­saires pour ré­col­ter les quelque 1 400 échan­tillons. Ces tubes ont été re­çus de 1 200 per­sonnes à tra­vers le monde. L’in­gé­nieur es­père que le re­lais d’In­ter­net per­met­tra d’ac­cé­lé­rer les en­vois. Car pour at­teindre les 7 000 tubes né­ces­saires, il reste en­core du tra­vail. De­puis le dé­but de la folle aven­ture, cer­tains par­ti­ci­pants au pro­jet sont dé­cé­dés.

« Pour les re­mer­cier ain­si que leur fa­mille, j’ai em­me­né ce cube jus­qu’à la ca­thé­drale de San­tia­go de Com­pos­te­la et jus­qu’aux pierres sa­crées de Muxia ».

Mais le voyage des sables ne se li­mite pas là ! En 2014, l’as­tro­naute fran­çais Jean-Fran­çois Cler­voy a em­por­té les 1 000 pre­miers sables col­lec­tés à bord de l’A300 Zé­ro G. Et en at­ten­dant de re­joindre son ter­ri­toire d’ac­cueil, le « So­li­taire… des ma­rées », vi­site le monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.