Co­ren­tin, An­tho­ny et Ke­vin sont prêts

Ils vont tra­ver­ser les fron­tières et ap­por­ter 100 kg de ma­té­riels sco­laires dans une école d’un pays de l’Eu­rope de l’Est. Dé­part im­mi­nent !

Le Petit Bleu - - DINAN AGGLO DE -

Dé­part le 29 juillet à la Ro­che­sur- Yon à bord de leur 205 peu­geot comme les 137 autres voi­tures et équi­pages qui par­ti­cipent à ce raid hu­ma­ni­taire.

Co­ren­tin Bour­sault, An­tho­ny Le­filleul et Ke­vin Gi­rard sont im­pa­tients. « On a hâte. Nous sommes prêts et confiants », lance An­tho­ny.

Les trois jeunes vont par­ti­ci­per à l’Eu­rop’Raid. Une aven­ture de 10.000 km qui les mè­ne­ra quelque part en Eu­rope de l’Est. Leur but : ap­por­ter et li­vrer 100 kg de four­ni­tures sco­laires dans une école. La­quelle ? Ils ne le savent pas en­core. Ce se­ra peu­têtre en Al­ba­nie, en Tché­quie, en Slo­va­nie ou ailleurs.

Une pré­pa­ra­tion de neuf mois

« Nous sommes contents que le pro­jet abou­tisse. On par­tait vrai­ment dans l’in- connu », ex­plique le Tré­li­van­nais Ke­vin Gi­rard. Ils par­taient de rien si ce n’est ce dé­sir fort de par­ti­ci­per à ce dé­fi spor­tif, cultu­rel et hu­ma­ni­taire.

Il leur fal­lait trou­ver et ache­ter une 205, la pré­pa­rer, col­lec­ter 100 kg de ma­té­riels sco­laires, or­ga­ni­ser des ma­ni­fes­ta­tions pour col­lec­ter de l’ar­gent et bou­cler un bud­get de 5.900 €.

L’équi­page n° 20

Ils ont re­gor­gé d’idées : vente de vins, tom­bo­la, ap­pel aux spon­sors, aux com­munes, ca­gnotte sur in­ter­net. Ce n’est seule­ment que de­puis la se­maine pas­sée que leur bud­get est bou­clé. À bord de leur voi­ture de 1988 et qui af­fiche 301.000 km au comp­teur, ache­tée 600 €, char­gée de ca­hiers, de feuilles, de crayons, de clas­seurs, les trois com­pères s’ap­prêtent à tra­ver­ser 20 pays et ral­lier 10 ca­pi­tales. Deux heures de conduite quo­ti­diennes pour cha­cun des membres, il leur fau­dra en moyenne par­cou­rir 450 km par jour. Le raid dure 23 jours. À bord, quand même une ba­lise, un GPS. Il faut at­teindre le bi­vouac chaque soir.

La crainte de la panne ? « Et bien, on ré­pare, on re­part ! Le but, c’est de conduire la voi­ture jus­qu’à l’école.L’es­sen­tiel aus­si, c’est que tous les équi­pages ar­rivent au bout, nous se­rons tous so­li­daires entre nous », lance Ke­vin Gi­rard qui ne manque pas de re­mer­cier toutes les per­sonnes qui les ont ai­dés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.