An­gé­lique a re­trou­vé sa voix

Après quatre mois de ré­fec­tion, la cloche de l’église Saint-Pierre de Broons est re­ve­nue à bon port.

Le Petit Bleu - - BROONS -

À un âge dé­jà très avan­cé (140 ans), An­gé­lique avait per­du de sa su­perbe voix pour ryth­mer le son­né de l’An­gé­lus trois fois par jour du haut de son bef­froi de l’église Saint-Pierre de Broons.

En ef­fet, avec le temps et les chocs ré­pé­tés du bat­tant, la de­moi­selle de près de 380 kg, un tour de taille de 87 cm, avait la bé­lière dé­chaus­sée, l’en­ve­loppe du noyau de l’anse cen­trale fis­su­ré.

Dé­but mars il a donc fal­lu la des­cendre de son clo­cher pour lui re­faire une san­té.

Con­fiée aux bons soins des cam­pa­nistes de la so­cié­té Bo­det de Tré­men­tines dans le Mai­neet-Loire, An­gé­lique a été res­tau­rée et a re­trou­vé son église. Pen­dant une se­maine, les cam­pa­nistes l’ont lais­sée se re­po­ser à l’en­trée in­té­rieure de l’église avant de la re­mon­ter dans le bef- froi pour re­joindre ses consoeurs fin juillet.

Il était donc pos­sible de rendre vi­site à An­gé­lique et dé­chif­frer les or­ne­men­ta­tions et ins­crip­tions gra­vées sur sa robe : An­gé­lique Pe­tit­bon, 1 877, Pie IX pape, Mgr Au­gus­tin Da­vid évêque Saint-Brieuc et Tré­guier, Mgr Jean Ma­rie Rol­land, Chon cu­ré doyen de Broons… J’ai été bé­nite le 2 fé­vrier 1877 et nom­mée An­gé­lique Ma­thu­rin par Mgr Ma­thu­rin Biou, prêtre de Broons et de­moi­selle Pe­tit­bon.

À 30 mètres de haut , An­gé­lique conti­nue­ra de ryth­mer la vie de la po­pu­la­tion et fe­ra tou­jours par­tie du quo­ti­dien et du pa­tri­moine broon­nais.

Pour fê­ter son re­tour, une bé­né­dic­tion a d’ailleurs été consa­crée à An­gé­lique en l’église Saint-Pierre de Broons, sa­me­di 22 juillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.