Fan­ny Bruant, 17 ans, au concours de Mlle Bre­tagne

Cette vo­lon­té de par­ti­ci­pa­tion au concours de beau­té est pour elle, une forme de re­vanche per­son­nelle. Ren­contre et ex­pli­ca­tions…

Le Petit Bleu - - AGGLO DE DINAN - Après avoir ob­te­nu son BAC STMG avec men­tion au ly­cée de la Fon­taine-desEaux, la jeune Co­tis­soise entre en BTS MUC (ma­na­ge­ment des uni­tés com­mer­ciales) au ly­cée Des­cartes de Rennes.

Qu’est-ce qui te pousse à concou­rir ?

C’est une pre­mière, une nou­velle ex­pé­rience à vivre afin de voir un peu com­ment ce­la se passe en cou­lisses. Je re­garde l’élec­tion de Miss France et sou­haite dé­cou­vrir ce mi­lieu spé­ci­fique d’une part. Mais ma vé­ri­table mo­ti­va­tion est beau­coup plus in­time…

Dis-nous en plus ?

En fait, c’est une forme de re­vanche per­son­nelle après avoir été de longues an­nées du­rant, au col­lège puis au ly­cée, har­ce­lée ver­ba­le­ment, sur mon phy­sique et mon at­ti­tude, mal­heu­reu­se­ment dus à ma ma­la­die, l’hyper in­su­li­nisme (l’in­verse du dia­bète) que je su­bis de­puis ma nais­sance. Cette ma­la­die en­gendre du stress, de pe­tits ma­laises par be­soin de sucre, et en­traîne des signes phy­siques gê­nants pour une jeune fille, d’où les mo­que­ries.

Tu sou­haites donc prou­ver que tu as une vie nor­male ?

Oui, je veux mon­trer que je suis ca­pable de vivre comme tout le monde, que je m’ac­cepte telle que je suis. Et que, eu égard à ma réelle fé­mi­ni­té, j’ai le droit de réus­sir dans la vie comme tous les autres ! Donc je me pré­sente à ce concours dé­par­te­men­tal sans com­plexe.

Quand et com­ment au­ra-til lieu ?

Le sa­me­di 16 sep­tembre, à par­tir de 19 h 30, à la salle des Fêtes de Ple­met (près de Lou­déac). Une ving­taine de can­di­dates âgées de 16 à 19 ans y se­ront pré­sentes pour concou­rir à six écharpes dont Ma­de­moi­selle Bre­tagne et ses deux dau­phines, le prix du pu­blic, etc. Au­cun cri­tère phy­sique n’est exi­gé pour concou­rir. Ré­ser­va­tion des places sur fa­ce­book Ma­de­moi­selle Bre­tagne.

Quels sont tes qua­li­tés et tes dé­fauts ?

Je suis ma­ture pour mon âge, cu­rieuse de nom­breux su­jets, bat­tante et vo­lon­taire. Bien qu’al­truiste, je suis quelque peu san­guine et ai un ca­rac­tère en­tier. On peut com­prendre pour­quoi… J’ai peu d’amis mais ils sont fiables et so­lides.

Quel bi­lan au­jourd’hui, après ces an­nées de raille­ries déso­bli­geantes ?

J’en sou­ris, je suis pas­sée outre. Ils ont per­du leur temps à me cri­ti­quer, ils se re­con­naî­tront. Ce­la a for­gé mon ca­rac­tère. Cer­tains rament en­core, moi je conti­nue à avan­cer, avec l’am­bi­tion de tra­vailler dans le ma­na­ge­ment, la di­rec­tion des équipes dans le monde au­to­mo­bile et/ou mo­to­cy­cliste. Je suis à l’heure ac­tuelle en conduite ac­com­pa­gnée afin d’ob­te­nir dès que pos­sible mon per­mis, puis ce­lui pour pi­lo­ter la mo­to que l’on m’a dé­jà of­ferte.

Fan­ny Bruant de­vant la mai­rie de Lan­val­lay : che­veux châ­tains, 1,59 m pour 56 kg !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.