Dans toute la ré­gion, le PS la­mi­né face à En Marche!

Le Petit Journal - Catalan - - La Une -

La ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle est en passe de créer le big bang en Oc­ci­ta­nie et de ra­fler la qua­si-to­ta­li­té des sièges jus­qu'ici oc­cu­pés par la gauche so­cia­liste, ame­nui­sant aus­si les espoirs du FN en Lan­gue­doc-Rous­sillon.

Sur les 49 sièges que compte l'Oc­ci­ta­nie, dont 42 étaient te­nus par le PS et ses al­liés, la Ré­pu­blique en marche (REM) pour­rait en con­qué­rir entre 40 et 46 au se­cond tour.

Sur l'océan rose qui avait sub­mer­gé la ré­gion en 2012, 33 dé­pu­tés PS ou al­liés ont été éli­mi­nés dès le pre­mier tour et 7 le se­ront pres­qu'à coup sûr di­manche pro­chain.

Avec une abs­ten­tion re­cord, l'hé­ca­tombe rose est par­ti­cu­liè­re­ment ma­ni­feste en Haute-Ga­ronne, où En Marche et Modem sont en passe de ra­vir les dix cir­cons­crip­tions, dont neuf dé­te­nues par le PS.

Sym­bole de cette dé­route, Ch­ris­tophe Bor­gel, le "M. Elec­tions" du PS, est éli­mi­né, avec seule­ment 13%, der­rière une can­di­date En Marche lar­ge­ment in­con­nue, San­drine Mörch (37%), et le bras droit de Jean-Luc Mé­len­chon, Ma­nuel Bom­pard (19%).

L'ex-se­cré­taire d'Etat so­cia­liste Ka­der Arif est en­core plus sè­che­ment sor­ti, en cin­quième po­si­tion seule­ment.

Ré­vé­la­teur de la vague En Marche, la dis­si­dente PS Mo­nique Ibor­ra, dé­pu­tée sor­tante, est en bal­lot­tage très fa­vo­rable (39,54%), sem­blant avoir réus­si son pa­ri en op­tant pour l'éti­quette REM, dont elle est la doyenne en France, du haut de ses 72 ans.

Dans le Tarn-et-Ga­ronne, l'an­cienne mi­nistre PRG Syl­via Pi­nel, et sor­tante de la 2e cir­cons­crip­tion, est en bal­lot­tage fa­vo­rable face à un can­di­dat FN, avec un peu plus de 5 points d'écart. Elle a bé­né­fi­cié du sou­tien d'Em­ma­nuel Ma­cron, qui n'avait pas pré­sen­té de can­di­dat face à elle.

En Hautes-Py­ré­nées, l'an­cien mi­nistre PS Jean Gla­va­ny est lui éli­mi­né dès le pre­mier tour.

Sur les terres de Jau­rès, dans le Tarn, le PS perd d'em­blée ses deux sièges, tan­dis que l'UDI Philippe Fol­liot, qui s'est dé­cla­ré dans la ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle, sans en avoir l'in­ves­ti­ture, pour­rait conser­ver la dé­pu­ta­tion.

En Ariège aus­si, où la France in­sou­mise avait rem­por­té le 2e meilleur score na­tio­nal à la pré­si­den­tielle, les deux sor­tants PS sont éli­mi­nés et c'est un mé­len­cho­niste que cha­cun des can­di­dats REM af­fron­te­ront di­manche.

Au to­tal, dans les dix dé­par­te­ments de Mi­di-Py­ré­nées, où la droite comp­tait quatre dé­pu­tés, les can­di­dats Les Ré­pu­bli­cains se re­trouvent en bal­lot­tage dif­fi­cile face aux ma­cro­nistes dans le Lot, le Tarn, en Avey­ron et en Hau­teGa­ronne, où la sor­tante LR Lau­rence Ar­ri­ba­gé se re­trouve en si­tua­tion très dé­li­cate.

Louis Aliot sauve le FN

En Lan­gue­doc-Rous­sillon, le FN semble pei­ner à concré­ti­ser ses espoirs de conquête: Dans le Gard, des duels REM/FN au­ront lieu au se­cond tour dans les six cir­cons­crip­tions, avec un ma­no à ma­no très mé­dia­tique dans la se­conde entre le sor­tant Gil­bert Col­lard (FN) et l'ex­to­re­ra Ma­rie Sa­ra (REM), ar­ri­vés au coude à coude.

Dans les 9 cir­cons­crip­tions de l'Hé­rault, le pre­mier tour dé­bouche sur sept duels REM/FN et deux duels REM/France in­sou­mise.

Dans la 6ème cir­cons­crip­tion, Em­ma­nuelle Mé­nard (FN), la femme du maire de Bé­ziers, ar­rive en tête avec 35,41% face à une can­di­date REM lar­ge­ment in­con­nue, Isa­belle Voyer (24,72%).

Dans les Py­ré­nées-Orien­tales, le vice-pré­sident du FN Louis Aliot de­vance d'une courte tête la can­di­date Modem que le com­pa­gnon de Ma­rine Le Pen af­fron­te­ra di­manche pro­chain.

Si­tua­tion si­mi­laire dans les trois autres cir­cons­crip­tions de ce dé­par­te­ment, où à chaque fois le can­di­dat de la ma­jo­ri­té pré­si­den­tielle se­ra en bal­lot­tage fa­vo­rable avec le par­ti d'ex­trême droite.

Ega­le­ment vic­time du rou­leau com­pres­seur REM, l'an­cienne se­cré­taire d'Etat PS Sé­go­lène Neu­ville est éli­mi­née. Le PS et ses al­liés perdent deux autres sièges en Py­ré­nées-Orien­tales, tout comme dans le dé­par­te­ment voi­sin de l'Aude, qui perd deux dé­pu­tés so­cia­listes, lais­sant la place à deux duels FNREM.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.