Du tra­vail à ve­nir pour les lou­ve­tiers !

« Les Loups « 49 zones de pré­sence per­ma­nente en France et 35 meutes, pour un ef­fec­tif moyen éva­lué à 295 in­di­vi­dus sont of­fi­ciel­le­ment dé­cla­rés

Le Petit Journal - Catalan - - Department - C mmu­qo ué

Mer­ci mes­sieurs les éco­los de pen­ser à nous, les lou­ve­tiers de France, en pous­sant les po­li­tiques à re­mettre des loups sur nos ter­ri­toires. Il est vrai que nos an­cêtres ont pas­sé des siècles à les chas­ser à cause des dé­gâts qu’ils ont pu com­mettre sur la faune sau­vage d’abord, puis sur les ani­maux do­mes­tiques et en­fin, au­jourd’hui n’ayant peut être plus de bes­tiaux à se mettre sous la dent, ils chas­se­ront nos en­fants qui iront au bois cher­cher des fraises sau­vages ou des cham­pi­gnons comme le craint un maire du sud de l’Avey­ron.

49 zones de pré­sence per­ma­nente en France et 35 meutes, pour un ef­fec­tif moyen éva­lué à 295 in­di­vi­dus sont of­fi­ciel­le­ment dé­cla­rés. Cer­tains « pro­tec­teurs » sou­haitent ame­ner ce nombre à 1200 pour as­su­rer le re­nou­vel­le­ment gé­né­tique né­ces­saire car, si en plus ils de­ve­naient « ta­rés » par consan­gui­ni­té, ce se­rait le comble ! d’au­tant que la pré­sence de moins de 300 loups coûte dé­jà aux contri­buables qui n’en ont rien à faire : 28 mil­lions d’eu­ros par an (25 pour l’en­tre­tien, la pré­ven­tion…et 3 pour les dé­gâts qu’ils com­mettent dé­jà) si l’on compte bien, chaque loup coute la ba­ga­telle de presque 100 000 eu­ros au contri­buable !

Quand on pense que lorsque les lou­ve­tiers, per­son­nels to­ta­le­ment bé­né­voles au ser­vice de l’ad­mi­nis­tra­tion, de­mandent une sub­ven­tion à l’État pour ache­ter des cages afin de pro­té­ger les pro­prié­tés et qu’on leur ré­pond que les caisses sont vides, ils ne com­prennent pas bien pour­quoi.

Jean Paul Mar­tin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.