Gros plan sur le poste de se­cours

Le Petit Journal - Catalan - - La Une -

Le lac de St Jean Pla de Corts est amé­na­gé en pé­riode es­ti­vale pour la pra­tique de la bai­gnade et des ac­ti­vi­tés nau­tiques. Mr Gar­rabe, Maire de la Ville de St Jean Pla de Corts, pour as­su­rer la sé­cu­ri­té de ces ac­ti­vi­tés sol­li­cite dans le cadre d’une pres­ta­tion de ser­vice, le SDIS pré­si­dé par Mme Her­me­line Mal­herbe. Ain­si, des Sau­ve­teurs Aqua­tiques Sa­peurs-Pom­piers (SASP) for­més et sé­lec­tion­nés sont mis à dis­po­si­tion. En­tre­tien avec Hen­ri Pe­rez, Con­seiller Tech­nique Dé­par­te­men­tal Se­cours Mi­lieu Aqua­tique du SDIS char­gé de l’or­ga­ni­sa­tion du dis­po­si­tif Sur­veillance des Bai­gnades et des Ac­ti­vi­tés Nau­tiques (Postes Se­cours lit­to­ral et plan d’eau).

Mr Pe­rez, quels sont les cri­tères de re­cru­te­ment des SASP ?

Bien avant la sai­son es­ti­vale (avril), sous la di­rec­tion du Co­lo­nel Salles-Ma­zou des for­ma­tions sé­lec­tions ini­tiales et main­tien des ac­quis sont or­ga­ni­sées (voir site sdis66.fr). Les can­di­dats à ces for­ma­tions sé­lec­tions de sau­ve­tage aqua­tique en mi­lieu na­tu­rel doivent être au préa­lable ti­tu­laires du Bre­vet Na­tio­nal de Sé­cu­ri­té et Sau­ve­tage Aqua­tique (BNSSA) ou être en cours de for­ma­tion (Cf. at­tes­ta­tion). Après des tests d’ad­mis­sion, les sta­giaires filles et gar­çons au cours de séances pra­tiques et théo­riques, les ca­pa­ci­tés mo­rales, phy­siques, spor­tives et tech­niques sont éva­lués en conti­nu et/ou ponc­tuel­le­ment. ‘’ La forme (phy­sique et spor­tive) et la bonne hu­meur’’ sont for­te­ment re­com­man­dées pré­cise Hen­ri Pe­rez !!!

Quels sont les moyens mis en oeuvre sur le dis­po­si­tif SBAN St Jean Pla de Corts ?

De fin juin jus­qu’au 3 sep­tembre de 13h00 à 19h00, deux Sau­ve­teurs Aqua­tiques Sa­peurs Pom­piers du poste de se­cours as­surent la sur­veillance et la sé- cu­ri­té du plan d’eau. Afin d’ac­cor­der les re­pos heb­do­ma­daires, un troi­sième Sa­peur-Pom­pier est né­ces­saire. Pour as­su­rer les mis­sions de pré­ven­tion et d’as­sis­tance et se­cours aux usa­gers, la ville de St Jean Pla de Corts four­nit les ins­tal­la­tions (Poste de Se­cours, ba­li­sage), et ma­té­riels (em­bar­ca­tion, ca­noë, …).

Pou­vez-vous me par­ler des types d’in­ter­ven­tions réa­li­sées de­puis le dé­but de la sai­son ?

Les mis­sions de pré­ven­tion, sur­veillance à par­tir du Poste de se­cours, les pa­trouilles pé­destres et/ou nau­tiques au contact des usa­gers per­mettent de pré­ve­nir consi­dé­ra­ble­ment le ‘’risque noyade’’. Ce­pen­dant quelques im­pru­dences ou ir­res­pects à la ré­gle­men­ta­tion né­ces­sitent l’in­ter­ven­tion des ‘’anges gar­diens’’ : In­for­ma­tions, rap­pels de la ré­gle­men­ta­tion, as­sis­tance, se­cours à per­sonne. Au-de­là du risque noyade, les SASP traitent un nombre consi­dé­rable de pe­tits soins ap­pe­lés cou­ram­ment ‘la bo­bo­lo­gie’, mais aus­si les ma­laises de tous types. Se­lon la no­tion de gra­vi­té, nous ren­dons compte à la pla­te­forme CO­DIS/SA­MU. Si né­ces­saire des trans­ports éva­cua­tions sa­ni­taires par Vé­hi­cule Se­cours As­sis­tance Vic­times (am­bu­lance) et/ou hé­li­co­ptère sont dé­ci­dés par la ré­gu­la­tion mé­di­cale.

Pou­vez-vous dres­ser un bi­lan des in­ter­ven­tions ?

De­puis le 1er juillet et jus­qu’au 22 août, les Sau­ve­teurs ont ef­fec­tué 321 pa­trouilles pé­destres et nau­tiques, ont fait 186 rap­pels à la ré­gle­men­ta­tion, 67 me­sures pré­ven­tives, ont pra­ti­qué 72 soins, un seul pre­mier se­cours et un sau­ve­tage ont été ef­fec­tués à ce jour. Ce bi­lan dé­montre la né­ces­si­té du dis­po­si­tif mis en place par la ville de St Jean Pla de Corts et l’ef­fi­ca­ci­té des Sau­ve­teurs Aqua­tiques Sa­peurs-Pom­piers pos­tés sur le plan d’eau.

Les SASP ai­dés par les ASVP dans leurs mis­sions

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.