On vole d’abord de la nour­ri­ture

Les vols à l’éta­lage aug­mentent à nou­veau. Gros plan sur ce phé­no­mène avec un vi­gile

Le Petit Journal - Catalan - - Département -

On comp­tait une moyenne 2 à 3 vols à l’éta­lage qui sont ain­si com­mis chaque jour et ar­rê­té. Les nom­breux dis­po­si­tifs de sé­cu­ri­té dis­suadent les contre­ve­nants.

On vole donc avant tout de la nour­ri­ture. Les ar­ticles de par­fu­me­rie-toi­lette viennent en deuxième po­si­tion et les bois­sons al­coo­li­sées clô­turent ce Top 3.

Pas spé­cia­le­ment at­ti­rés par les pro­duits de luxe, les vo­leurs dé­robent en moyenne trois ar­ticles cha­cun, la va­leur de ces ar­ticles ne dé­pas­sant gé­né­ra­le­ment pas les 11 eu­ros l’uni­té.

C’est sans sur­prise à Per­pi­gnan que on constate le plus de vols à l’éta­lage.

L’heure pré­fé­rée des vo­leurs se si­tue ain­si l’après­mi­di : “Les vols sont com­mis de fa­çon as­sez égale entre les jours de la se­maine, avec une lé­gère aug­men­ta­tion le ven- dre­di. On note éga­le­ment que 33,35 % des faits ont lieu entre et 14 h et 17 h et 22 % entre 12 h et 14 h”.

Pour ce qui est de la ré­par­ti­tion des vols à l’éta­lage sur les dif­fé­rents mois de l’an­née, une cer­taine sta­bi­li­té se dé­gage des dif­fé­rents constats en­re­gis­trés.

En ce qui concerne le pro­fil des vo­leurs, la ca­té­go­rie des 20-30 ans ar­rive en tête.

Une cin­quan­taine de vo­leurs sont in­ter­pel­lés chaque mois dans les ma­ga­sins

Le vol est pu­ni de 3 ans d'em­pri­son­ne­ment et de 45000€ d'amende (peine maxi­mum en­cou­rue), sous ré­serve qu'il n'y ait au­cune cir­cons­tance ag­gra­vante (vio­lences, ef­frac­tion...). Le do­cu­ment rem­pli par les agents de sé­cu­ri­tés n'est pas sy­no­nyme de pour­suite. Le do­cu­ment est ex­pé­dié au pro­cu­reur de la Ré­pu­blique qui dé­cide des suites à don­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.