Sous l’em­prise du blues

Un vil­lage com­po­sé d’ir­ré­duc­tibles fans de blues

Le Petit Journal - Catalan - - Front Page -

Nous étions en 2017 après Jé­sus Ch­rist. Toute la France était oc­cu­pée par les pro­blèmes éco­no­miques, le chô­mage, le ter­ro­risme… Toute ? Non, un vil­lage près de Per­pi­gnan com­po­sé de pas­sion­nés de blues ré­sis­tait.

Nous étions en 2015 après Jé­sus Ch­rist. Toute la France était oc­cu­pée par les pro­blèmes éco­no­miques, le chô­mage, le ter­ro­risme… Toute ? Non, un vil­lage près de Per­pi­gnan com­po­sé de pas­sion­nés de blues ré­sis­tait et vou­lait faire la fête. Cer­tains d’entre eux ont alors pen­sé créer à Saint Es­tève, pe­tite ville à l’ombre de Per­pi­gnan, un nou­veau ren­dez­vous cultu­rel. De la mu­sique ? Du Blues bien sûr ! «Si on aime, les autres vont ai­mer aus­si. On a tous le même âge ! Et si ça marche, ce se­rait co­ol». En sep­tembre 2016, re­grou­pés au sein de l’as­so­cia­tion cultu­relle Les Ren­dez-Vous de Saint Es­tève, ces ir­ré­duc­tibles dé­ci­dèrent d’or­ga­ni­ser, pen­dant 3 jours, leur pre­mier fes­ti­val de blues, au théâtre de l’Étang, avec 6 groupes mu­si­caux de re­nom­mée na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale. Avec une belle or­ga­ni­sa­tion, ef­fi­cace et convi­viale, la pre­mière édi­tion du fes­ti­val SEM le Blues, un nom aux conso­nances ca­ta­lane, an­glaise et fran­çaise, s’est te­nue pour le plus grand plai­sir des quelque 700 spec­ta­teurs. En sep­tembre 2017, ils ont ré­ci­di­vé avec un pla- teau de mu­si­ciens ex­tra­or­di­naires. Les six groupes pro­gram­més sont ve­nus des 4 coins de l’Hexa­gone et de Ca­ta­logne aus­si. Ce­rise sur le gâ­teau : comme l’an pas­sé, pour choyer les spec­ta­teurs, les or­ga­ni­sa­teurs firent dé­gus­ter gra­tui­te­ment à l’en­tracte, un cock­tail de leur ins­pi­ra­tion : Un ZEST de Blues, sa­vant mé­lange de mus­cat, de cu­ra­çao et d’autres in­gré­dients. Cette deuxième édi­tion va ser­vir de ré­fé­rence aux or­ga­ni­sa­teurs qui sou­haitent mettre à l’hon­neur un blues proche de ce­lui des ori­gines, le blues, la mu­sique du diable, la mu­sique de l’âme. Le jeu­di 28, le duo d’Amau­ry Faivre et le quar­tet de Ja­kez & the Jacks firent fris­son­ner de plai­sir le pu­blic. Le ven­dre­di 29, ce fut au tour de Black­ber­ry’n Mr Boo Hoo et du quar­tet de Cis­co Herz­haft d’en­thou­sias­mer les spec­ta­teurs. En­fin, une der­nière soi­rée de choix avec le duo Next Block et la star in­ter­na­tio­na­le­ment connue, Big Ma­ma et son quar­tet, le Big Ma­ma Montse .Band. Une autre nou­veau­té cette an­née : les or­ga­ni­sa­teurs ont vou­lu rendre hom­mage tous les soirs à un blues­man ou une blues­wo­man dis­pa­ru(e) en réunis­sant sur scène les 2 groupes pour un boeuf très blue­sant. Ain­si James Cot­ton, John Lee Hoo­cker et Mem­phis Min­nie ont été mis à l’hon­neur. Au to­tal, plus de 850 spec­ta­teurs pour 3 soi­rées sté­pha­noises de blues (cré­dit pho­tos Claude Ca­sa­no­vas)

Des spec­ta­teurs sous le charme

Un «boeuf» très «blue­sant»

Next block

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.