Une "gé­né­ra­tion spon­ta­née" se bat pour la re­nais­sance du ci­né­ma al­gé­rien

Le Petit Journal - Catalan - - VALLÉE DE L’AGLY -

Plus de 15 ans après la fin de la dé­cen­nie de plomb en Al­gé­rie, une poi­gnée de réa­li­sa­teurs se bat pour faire re­naître le ci­né­ma al­gé­rien, consi­dé­rant chaque film comme "une ur­gence ab­so­lue".

De­puis 2010, ana­lyse Ch­ris­tophe Le­parc, di­rec­teur du fes­ti­val de ci­né­ma mé­di­ter­ra­néen (Ci­ne­med) de Mont­pel­lier, est ar­ri­vée une "gé­né­ra­tion spon­ta­née" de réa­li­sa­teurs al­gé­riens, dé­sor­mais tren­te­naires ou qua­dra­gé­naires, qui vou­laient "sor­tir la tête de l'eau par le biais du ci­né­ma", tels les deux com­pères Ka­rim Mous­saoui et Has­sen Fe­rha­ni, qui ont co-ani­mé l'unique ci­né­club d'Al­ger.

"Il y a une dy­na­mique mais je ne sais pas si l'on peut par­ler de re­nou­veau", a avan­cé pru­dem­ment mer­cre­di Mous­saoui lors d'une table ronde sur la "jeune garde du ci­né­ma al­gé­rien", pla­cée au coeur de Ci­ne­med 2017.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.