Un chan­tier ex­cep­tion­nel sur la ComCom

Uti­li­sa­tion d’une tech­nique de pointe : le che­mi­sage

Le Petit Journal - Catalan - - La Une -

La com­mu­nau­té de com­munes Al­bères-Côte Ver­meille-Il­li­bé­ris in­ter­vient sur l’ave­nue de la Li­bé­ra­tion à Argelès-sur-Mer, de­puis une se­maine, en uti­li­sant une tech­nique de pointe : le che­mi­sage. La com­mu­nau­té de com­munes pour­suit son in­ter­ven­tion sur les ré­seaux d’eau po­table et d’as­sai­nis­se­ment de l’ave­nue de la Li­bé­ra­tion, dans le cadre du pro­jet de ré­amé­na­ge­ment du coeur de ville d’Argelès-surMer. Ces tra­vaux de ré­ha­bi­li­ta­tion per­met­tront à terme de ré­ta­blir l’étan­chéi­té des ca­na­li­sa­tions, de ren­for­cer leur te­nue dans le temps tout en conser­vant leur ca­pa­ci­té de dé­bit. Ce chan­tier, réa­li­sé en noc­turne, a dé­bu­té lun­di 30 oc­tobre en soi­rée (22 heures à 6 heures) au ni­veau du car­re­four à feux tri­co­lores avec l’an­cienne route na­tio­nale. Il s’est pour­sui­vit le jeu­di 2 no­vembre, tou­jours à par­tir de 22 heures jus­qu’au len­de­main 6 heures.Par­ti­cu­la­ri­té de ces tra­vaux me­nés à un en­droit stra­té­gique du centre-ville : la com­mu­nau­té de com­munes s’ap­puie sur le che­mi­sage, une tech­nique sans tran­chées ex­cep­tion­nel­le­ment uti­li­sée (la der­nière fois re­monte à 2016, sur le quai For­gas de PortVendres), sy­no­nyme de gain de temps et de confort (inu­tile de blo­quer l’axe du­rant la jour­née, en de­hors des pé­riodes de tra­vaux). Cette se­maine, 150 mètres de ca­na­li­sa­tions ont été trai­tés de la sorte. Qu’est-ce que le che­mi­sage ? Il consiste à in­suf­fler sous pres­sion dans les ca­na­li­sa­tions un revêtement en ré­sine qui vient se col­ler sur les pa­rois des col­lec­teurs. Le pas­sage préa­lable d’une ca­mé­ra dans les ré­seaux per­met de re­pé­rer très pré­ci­sé­ment tous les bran­che­ments. Une fois le che­mi­sage fi­na­li­sé, un robot est en­voyé dans le col­lec­teur. Ce­lui-ci dé­coupe au mil­li­mètre près toutes les connexions obs­truées par la ré­sine.Si l’épais­seur du che­mi­sage ré­duit très lé­gè­re­ment la sec­tion de pas­sage des ef­fluents, l’écou­le­ment est néan­moins sen­si­ble­ment amé­lio­ré grâce à la qua­li­té su­pé­rieure et très lisse des pa­rois ayant bé­né­fi­cié de cette tech­nique. Du­rant la nuit du jeu­di 2 au ven­dre­di 3 no­vembre, la route na­tio­nale et l’ave­nue de la Li­bé­ra­tion ont été fer­mées à la cir­cu­la­tion. Une dé­via­tion iden­ti­fiée a été mise en place entre 22 heures et 6 heures. La com­mu­nau­té de com­munes fait tout son pos­sible pour ré­duire les nui­sances, no­tam­ment so­nores, liées à ces tra­vaux. Elle vous prie de l’ex­cu­ser pour les dé­ran­ge­ments oc­ca­sion­nés.

In­jec­tion de la ré­sine de­puis la cuve sur un ca­mion

Des tra­vaux de nuit bien si­gna­lés

Pas­sage de la ca­mé­ra

Sous contrôle d’un tech­ni­cien

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.