Une conven­tion pour la sé­cu­ri­té des pê­cheurs

Ene­dis, RTE et la fé­dé­ra­tion de pêche ont si­gné une nou­velle conven­tion

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - LA UNE - JMS

Parce qu’elles sont longues et sou­vent conduc­trices de l’élec­tri­ci­té, les cannes à pêche ma­ni­pu­lées près des lignes élec­triques ex­posent leurs uti­li­sa­teurs à de nom­breux risques.

Mer­cre­di ma­tin, Claude Dé­jean, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion de pêche de Tarn-et-garonne, Pa­trick Vi­ry, di­rec­teur ter­ri­to­rial d’ene­dis (ex ERDF) et Jean-phi­lippe Mé­tais, di­rec­teur de groupe de RTE (Ré­seau de Tran­sport d’elec­tri­ci­té) ont re­nou­ve­lé la conven­tion de par­te­na­riat qu’ils avaient si­gné en 2013 et 2014 sur la base de la sen­si­bi­li­sa­tion des pê­cheurs aux risques élec­triques.

Parce qu’elles sont longues et sou­vent conduc­trices de l’élec­tri­ci­té, les cannes à pêche ma­ni­pu­lées près des lignes élec­triques ex­posent leurs uti­li­sa­teurs à de nom­breux risques. En les ap­pro­chant de trop près des fils conduc­teurs, par exemple en les te­nant à la ver­ti­cale ou lors d’un lan­cer, et même s’il n’y a pas de contact, les pê­cheurs peuvent pro­vo­quer un arc élec­trique ap­pe­lé amor­çage. Pour pra­ti­quer cette ac­ti­vi­té en toute sé­cu­ri­té, il suf­fit donc de suivre quelques me­sures simples de pré­ven­tion :

- Evi­ter de pê­cher près des lignes élec­triques et si ce n’est pas pos­sible, il est im­pé­ra­tif de se te­nir à une dis­tance mi­ni­male de 5 mètres même si l’on est sur un ba­teau. Le risque existe au contact de la ligne mais aus­si et sur­tout à l’ap­proche.

- Ne ja­mais tou­cher un ob­jet en contact avec une ligne élec­trique ni un fil tom­bé au sol,

- En pas­sant sous une ligne, te­nir la canne en po­si­tion ho­ri­zon­tale.

Des ou­tils pour pré­ve­nir les ac­ci­dents

Dans le cadre de cette conven­tion et afin de contri­buer à la pré­ven­tion des ac­ci­dents au­près des pê­cheurs, Ene­dis et RTE se sont en­ga­gés au tra­vers de plu­sieurs ac­tions. Il s’agit tout d’abord de four­nir des pan­neaux et des bouées aver­tis­sant des dan­gers dans des zones à risque ré­per­to­riées par la Fé­dé­ra­tion et de mettre à la dis­po­si­tion des as­so­cia­tions de pêche agréées des ou­tils de sen­si­bi­li­sa­tion (dé­pliants, af­fiches, au­to­col­lants). Mais aus­si de financer l’in­ser­tion d’un en­cart re­la­tif aux risques élec­triques dans le guide 2017 « Pêche en Tarn-et-garonne » et d’as­sis­ter la Fé­dé­ra­tion dans l’iden­ti­fi­ca­tion des zones po­ten­tiel­le­ment à risques.

A l’is­sue de cette pe­tite cé­ré­mo­nie, le pré­sident Claude Dé­jean s’est dé­cla­ré très sa­tis­fait de ce par­te­na­riat qui per­met de sen­si­bi­li­ser à la sé­cu­ri­té les 13000 pê­cheurs de la Fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale, un nombre tou­jours en hausse sur­tout chez les jeunes. Et si pour le mo­ment il n’y a pas eu d’ac­ci­dent élec­trique en Tarn-et-garonne, c’est cer­tai­ne­ment en rai­son de la mise en place de ces ac­tions de pré­ven­tion qui se­ront d’ailleurs éten­dues au ni­veau des écoles pri­maires et des écoles de pêche.

Pa­trick Vi­ry, Claude Dé­jean et Jean-phi­lippe Mé­tais (de gauche à droite) ont re­nou­ve­lé cette conven­tion de par­te­na­riat

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.