Par­ti So­cia­liste : « nous al­lons la­bou­rer le ter­rain »

Une boîte à ou­tils pour convaincre...

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - LA UNE -

C’est un bi­nôme qui se consti­tue avec l’ob­jec­tif af­fi­ché de re­con­qué­rir les élec­teurs.

Lors du conseil fé­dé­ral qui s’était te­nu le lun­di 5 fé­vrier, la dé­pu­tée Va­lé­rie Ra­bault avait in­for­mé les adhé­rents qu’elle ne dé­po­se­rait pas sa can­di­da­ture pour un 3ème man­dat de pre­mière se­cré­taire fé­dé­rale de la fé­dé­ra­tion du PS 82. Elle confir­mait sa dé­ci­sion en quelques phrases : « cette an­nonce cor­res­pond à la phi­lo­so­phie que je me fais de l’en­ga­ge­ment mi­li­tant et du non-cu­mul de man­dats ou de fonc­tions dans le temps. Un par­ti vit de la vi­ta­li­té et du re­nou­veau mi­li­tant; il est donc im­por­tant que nous le met­tions en oeuvre dans le 82.”

De­puis, l’ac­tua­li­té de l’an­cienne rap­por­teur du bud­get s’est ac­cé­lé­rée avec son élec­tion à la tête des dé­pu­tés so­cia­listes en suc­cé­dant à Oli­vier Faure, nou­veau pre­mier se­cré­taire. Sur sept groupes de l’as­sem­blée élue en juin, au­cun n’était di­ri­gé par une femme. Concer­nant le Tar­net-ga­ronne, sa­me­di était ac­té la pas­sa­tion de pou­voir au poste de pre­mier se­cré­taire fé­dé­ral entre Va­lé­rie Ra­bault, Oli­vier Four­net, ins­pec­teur d’aca­dé­mie et Do­mi­nique Sar­deing Ro­dri­guez, se­cré­taire fé­dé­rale et Conseillère dé­par­te­men­tale du can­ton de Mon­tech. C’est donc un bi­nôme qui se consti­tue avec l’ob­jec­tif af­fi­ché de re­con­qué­rir les élec­teurs. Même si dans sa longue his­toire le par­ti so­cia­liste a dû faire face à de sé­rieux creux de la vague et trois en­ter­re­ments pro­gram­més; on com­prend que la si­tua­tion est ex­trê­me­ment com­plexe avec les pro­chaines échéances élec­to­rales qui se pro­filent à l’ho­ri­zon.

Ils n’en­vi­sagent pas de che­min de croix pour la ré­sur­rec­tion...

..., mais les nou­veaux di­ri­geants de Tarn-et-ga­ronne as­surent vou­loir “la­bou­rer le ter­rain”. Ils sont bien dé­ci­dés à ras­sem­bler les so­cia­listes et par­ler à l’en­semble de la gauche. “Nous de­vons re­con­qué­rir nos élec­teurs en ap­por­tant de nou­velles idées. Il faut conci­lier pro­jet et mé­thode en ren­dant li­sible notre pro­jet po­li­tique.”, tout en as­su­rant n’être à la re­morque de per­sonnes et que la re­nais­sance du par­ti est pos­sible. Le pre­mier se­cré­taire fé­dé­ral as­sure que ce soit dans le Tarn-et-ga­ronne ou ailleurs; “le tra­vail col­lec­tif dev­rait nous per­mettre de re­trou­ver la place qui est his­to­ri­que­ment la nôtre à gauche.” La dé­mons­tra­tion de leur vi­ta­li­té se fe­ra à l’aide de ren­contres sur l’en­semble du dé­par­te­ment pour re­de­ve­nir une force de pro­po­si­tion. Avec la cons­ti­tu­tion d’une “boîte à ou­tils”, celle-ci dev­rait per­mettre aux can­di­dats d’y pui­ser un en­semble de ré­flexions.

“En 2018, le pro­jet, 2019, des al­liances claires et 2020 la ba­taille.”

D’un point de vue pra­tique, les deux di­ri­geants confirment que les troupes se­ront en ordre de marche pour toutes les échéances élec­to­rales. A la ques­tion d’al­liances pos­sibles, la ré­ponse vien­dra un peu plus tard. Concer­nant la pro­gram­ma­tion des réunions thé­ma­tiques; à l’ordre du jour un débat sur la laï­ci­té en at­ten­dant la fête de la rose à la ren­trée. Même si l’heure est à l’in­tros­pec­tion et l’em­pa­thie, d’une seule voix, les res­pon­sables pré­viennent que les mi­li­tants ont tran­ché : les fu­turs can­di­dats aux élec­tions se­ront PS et pas ques­tion de ten­ter l’aven­ture ailleurs : “si­non, ils par­ti­ront”. C’est dit.

Do­mi­nique Sar­deing Ro­dri­guez et Oli­vier Four­net, le bi­nôme à la tête du PS 82.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.