Pro­jet ar­tis­tique : "nous sommes 3 filles de la co­lo CCAS"

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - LA UNE -

“SISMIKAZOT est le nom de notre duo, ce­lui avec le­quel nous si­gnons nos pein­tures et créa­tions. Plus sim­ple­ment, nous sommes Paul et Ré­mi, deux amis de col­lège, ori­gi­naires du Lot, dé­par­te­ment dans le­quel nous avons notre ate­lier dans la pe­tite com­mune de Cor­nac. Is­sus du mou­ve­ment graf­fi­ti, mi­lieu dans le­quel nous avons fait nos armes puis dé­cou­vert les rouages à par­tir de 2007, nous avons eu soif d’évo­luer sans cesse au fil de nos ren­contres et de notre par­cours.”

Nous sommes 3 filles de la co­lo CCAS

“Dans notre groupe il y a 2 ju­melles et une autre fille, on s’ap­pelle Léo­nie, Ute et Eva. Au moins un de nos pa­rents tra­vaille à EDF. On ne vient pas du même en­droit et la co­lo nous a ras­sem­blée car le thème de cette co­lo nous a plu et on vou­lait le dé­cou­vrir.

On est concen­trée dans le pro­jet que l’on réa­lise. Nos traits de ca­rac­tère c’est que l’on est im­pul­sive, per­sé­vé­rantes, rê­veuses, im­pa­tientes, calme et sé­rieuse. Ce que ce pro­jet peut chan­ger en nous c’est de mieux connaitre le graff , de le com­prendre , de faire face au ju­ge­ment des autres , de moins stres­ser de­vant les gens et peut être connaitre notre fu­tur mé­tier.”

Le pro­jet

“Dans notre pro­jet ar­tis­tique il y a du graf­fi­ti, de l’écri­ture et de l’abs­trait ; pour graf­fer, il faut ap­prendre les bases. Pour nous faire connaître on fait aus­si un dos­sier de presse, on va à la ren­contre des gens pour leur po­ser des ques­tions et cas­ser les bar­rières so­ciales. Pour nous, notre pro­jet consiste à nous faire gran­dir, à tra­vailler en équipe, prendre la pa­role en pu­blic. On va aus­si dé­cou­vrir l’art abs­trait, nous faire tra­vailler sur les émo­tions et la puis­sance des mots. Le but fi­nal est de dé­cou­vrir toutes les fa­cettes du mé­tier et de mon­trer qu’on peut vivre de sa pas­sion si on s’ac­croche.” Cam­ping Cam­péole, Route de Mar­sac, à Saint-an­to­nin­noble-val.

Tra­vail au­tour du graf­fi­ti à Saint-an­to­nin-noble-val

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.