Le nombre de morts sur les routes conti­nue de bais­ser

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - FAITS & GESTES -

Le nombre de morts sur les routes fran­çaises a re­cu­lé en juillet, un mois de dé­parts en va­cances mar­qué par l’abais­se­ment à 80 km/h de la vi­tesse sur cer­tains axes se­con­daires. “On peut pen­ser que les 80 km/h ont joué un rôle mais il faut res­ter ex­trê­me­ment pru­dent”, a ré­agi ven­dre­di le dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la Sé­cu­ri­té rou­tière, Em­ma­nuel Barbe. Me­sure contro­ver­sée, la li­mi­ta­tion de 90 à 80 km/h est en vi­gueur de­puis le 1er juillet sur 400.000 ki­lo­mètres de routes à double sens sans séparateur cen­tral. En juillet, 324 per­sonnes sont mortes sur les routes de France mé­tro­po­li­taine (344 en in­cluant l’ou­tre­mer), soit 19 de moins qu’en juillet 2017 (-5,5%), se­lon les don­nées pu­bliées ven­dre­di par la Sé­cu­ri­té rou­tière. Un chiffre qui s’ins­crit dans la li­gnée des der­niers mois, avec une chute de la mor­ta­li­té rou­tière en mai -8,4% puis en juin -9,3%, même s’il s’ac­com­pagne de “mau­vais ré­sul­tats” concer­nant les cy­clistes et les mo­tos avec 97 mo­tards et 29 cy­clistes tués en juillet, sou­ligne la Sé­cu­ri­té rou­tière. Se­lon M. Barbe, il fau­dra at­tendre la fin de l’an­née pour connaître pré­ci­sé­ment l’im­pact des 80 km. Mais, se­lon lui, cette me­sure an­non­cée le 9 jan­vier a dé­jà eu un ef­fet bé­né­fique sur la mor­ta­li­té rou­tière. “C’est un phé­no­mène as­sez connu. Quand la sé­cu­ri­té rou­tière est très pré­sente dans les dé­bats, et c’est ce qui a été pro­duit par les dé­bats sur le 80 km/h, ce­la a un ef­fet très po­si­tif sur l’ac­ci­den­ta­li­té parce que ça conduit les usa­gers de la route à être plus pru­dents”, ex­plique-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.