Ar­naud Bel­trame, As­pi­rant au 35e RAP

L’As­pi­rant Bel­trame du 35ème Ré­gi­ment d’Ar­tilleurs Pa­ra­chu­tistes de Tarbes est mort en hé­ros à proxi­mi­té de Car­cas­sonne, lâ­che­ment abat­tu par un ter­ro­riste se re­ven­di­quant de L’État Is­la­mique, et qui mal­gré une condam­na­tion en 2011, un clas­se­ment fiche S

Le Petit Journal - L’hebdo des Hautes-Pyrénées - - La Une - HS

L’As­pi­rant Bel­trame du 35ème Ré­gi­ment d’Ar­tilleurs Pa­ra­chu­tistes de Tarbes est mort en hé­ros à proxi­mi­té de Car­cas­sonne, lâ­che­ment abat­tu par un ter­ro­riste se re­ven­di­quant de L’État Is­la­mique.

Le ven­dre­di 23 mars, le lieu­te­nant- co­lo­nel Ar­naud Bel­trame, of­fi­cier ad­joint au com­man­dant du grou­pe­ment de gen­dar­me­rie dé­par­te­men­tale de l’Aude à Car­cas­sonne, était par­mi les pre­miers gen­darmes en­ga­gés sur une prise d’otage dans le Su­per U de Trèbes. N’écou­tant que son cou­rage, il n’a pas hé­si­té à se li­vrer au ter­ro­riste en échange de la vie d’une jeune femme qui lui ser­vait de bou­clier hu­main. Il a été abat­tu quelques heures après, avant que ses ca­ma­rades ne donnent l’as­saut pour neu­tra­li­ser le ter­ro­riste, et est dé­cé­dé des suites de ses bles­sures le 24 mars à l’aube.

Né le 18 avril 1973 à Étampes (91), le lieu­te­nant­co­lo­nel Ar­naud Bel­trame a ser­vi la France pen­dant plus de 22 ans.

Toutes nos pen­sées vont à sa com­pagne, ses pa­rents et sa fa­mille, aux gen­darmes en­ga­gés dans cette opé­ra­tion, à ses ca­ma­rades du grou­pe­ment de l’Aude, et à tous ceux qui ont eu l’hon­neur de ser­vir à ses cô­tés au cours de sa riche et brillante car­rière.

Mort en hé­ros à Trèbes

P ho­to G en­dar­me­rie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.