Ap­prendre à ai­der

Le Petit Journal - L’hebdo des Hautes-Pyrénées - - Le Point Fort - Alain PAGA

La ma­man de Vir­gi­nie, jusque-là tout à fait au­to­nome (à 94 ans, elle conti­nuait à conduire pour rendre vi­site à ses amis et pour al­ler faire, seule, ses courses au su­per­mar­ché), est brus­que­ment de­ve­nue dé­pen­dante à la suite d’une mau­vaise chute dont elle a du mal à se re­mettre. La mère et la fille ayant le même ca­rac­tère bien trem­pé, les tem­pêtes sont as­sez fré­quentes. D’autre part, Vir­gi­nie est en­core en ac­ti­vi­té. Elle ne se­ra à la re­traite que dans cinq ans et elle ap­pré­hende ce mo­ment où sa mère se­ra en­core plus dé­pen­dante d’elle. Car elle se sait peu douée pour ce rôle d’ac­com­pa­gne­ment, la pa­tience n’ayant ja­mais été sa qua­li­té do­mi­nante. On choi­sit ra­re­ment de vivre cette si­tua­tion. Ca vous tombe des­sus - tant pour l’ai­dant que pour l’ai­dé - et c’est un désar­roi dif­fi­cile à par­ta­ger avec qui n’a pas connu cette si­tua­tion. Les con­seils et les ju­ge­ments les plus in­ap­pro­priés ne manquent pas, sur­tout de la part de proches, bien dé­ci­dés à ne pas in­ter­ve­nir. Ma­thilde, à qui Vir­gi­nie a confié ses in­quié­tudes, a mon­té un dos­sier sur les pos­si­bi­li­tés de s’in­for­mer et de se faire ai­der. No­tam­ment grâce à l’ac­tion et aux ini­tia­tives de l’As­so­cia­tion fran­çaise des Ai­dants (www.ai­dants.fr), pré­sente sur l’en­semble du ter­ri­toire qui pro­pose des so­lu­tions.

Il y a d’abord les Ca­fés des Ai­dants, lieux de par­tage, d’échange et d’écoute, ani­més par un tra­vailleur so­cial et un psy­cho­logue ayant une ex­per­tise sur la ques­tion.

Puis, les For­ma­tions des Ai­dants qui ont pour ob­jec­tif de se ques­tion­ner et d’ana­ly­ser les si­tua­tions vé­cues dans la re­la­tion avec son proche afin de trou­ver les ré­ponses adé­quates, mais éga­le­ment de mieux connaître les res­sources exis­tantes près de chez soi.

En­fin les Ate­liers San­té des Ai­dants, temps d’échanges et de mise en pra­tique.

Ceux qui ont par­ti­ci­pé à ces ren­contres té­moignent y avoir trou­vé un vrai sou­tien, avoir pu dire leurs in­ter­ro­ga­tions et leurs an­goisses sans craindre d’être ju­gés ou in­com­pris, mais écou­tés par des per­sonnes qui vivent des si­tua­tions sem­blables et, ain­si, être sor­tis de l’iso­le­ment. Ils sont plus de huit mil­lions en France à ac­com­pa­gner un proche ma­lade ou han­di­ca­pé, quel que soit son âge. Si au­tour de vous, vous connais­sez quel­qu’un qui vit cette dé­tresse, dites-lui que des so­lu­tions existent et qu’être bien in­for­més et sou­te­nus per­met de moins se déses­pé­rer et d’agir le plus ef­fi­ca­ce­ment pos­sible sans s’épui­ser. Des ou­tils de com­mu­ni­ca­tion et d’in­for­ma­tion sont dis­po­nibles gra­tui­te­ment sur le site de cette as­so­cia­tion con­cer­nant le bien-être et la san­té des per­sonnes dé­pen­dantes, mais aus­si des Ai­dants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.