Le Ce­ta : une me­nace pour les ex­ploi­tants fran­çais

Mo­def

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - Actualité • Département -

Le Par­le­ment eu­ro­péen a ap­prou­vé l’ac­cord de li­breé­change (CE­TA) entre l’Union Eu­ro­péenne et le Ca­na­da. Le Mo­def dé­nonce haut et fort cet ac­cord qui va être dé­sas­treux pour nos éle­veurs bo­vins al­lai­tants, lai­tiers et por­cins. Le Ce­ta va por­ter un coup fa­tal à ce qui reste de sou­ve­rai­ne­té ali­men­taire eu­ro­péenne.

Les ex­ploi­tants fa­mi­liaux sont vic­times des fluc­tua- tions conjonc­tu­relles des prix, d’une crise pro­fonde et du­rable mais aus­si des choix po­li­tiques li­bé­raux au ni­veau eu­ro­péen et fran­çais comme le manque de ré­gu­la­tion des vo­lumes et des mar­chés, la va­leur ajou­tée cap­tée en aval de la pro­duc­tion et la mise en concur­rence per­ma­nente sur la base des prix mon­diaux tou­jours ti­rée vers le bas avec ce trai­té qui pré­voit no­tam­ment d’ou­vrir la voie sans droit de douane à des cen­taines de mil­liers de tonnes de viande bo­vine et por­cine.

Le Mo­def veut por­ter une grande politique agri­cole et ali­men­taire en s’ap­puyant sur un large ras­sem­ble­ment po­pu­laire et ci­toyen im­pli­quant tous les ac­tifs de l’agri­cul­teur et du sec­teur agri­cole et aus­si les consom­ma­teurs. Le trai­té de libre-échange de­vrait être dé­bat­tu dans un cadre pu­blic afin de don­ner la pa­role au peuple. Ne pas faire cette dé­marche en­tre­tien­drait la dé­fiance des peuples à l’égard des élites C’est pour­quoi le Mo­def de­mande un ré­fé­ren­dum avant les élec­tions pré­si­den­tielles pour sou­mettre la ra­ti­fi­ca­tion du Ce­ta qui se­ra dé­ter­mi­nant pour l’ave­nir de notre pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.