Pa­ré de nou­velles “sa­veurs”!

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - Agen -

Nou­veaux com­merces, nou­velle ar­chi­tec­ture... des sa­veurs à “dé­gus­ter” aus­si du re­gard et dé­am­bu­ler dans les al­lées du mar­ché cou­vert prend dé­sor­mais une toute autre di­men­sion... Plus lu­mi­neux, plus mo­derne, plus co­lo­ré...c’est le des­sus du pa­nier des ré­no­va­tions dont au­ront bé­né­fi­cié les com­mer­çants du mar­ché de la place Jean-Bap­tiste Du­rand et leur fi­dèle clien­tèle, dans le cadre de la politique de re­dy­na­mi­sa­tion du centre-ville in­suf­flée par la Mu­ni­ci­pa­li­té. La ville d’Agen à mis la main au porte-mon­naie mu­ni­ci­pal dans son in­té­gra­li­té pour des tra­vaux s’éle­vant à 292 516,44 eu­ros (hors études) pla­cée sous l’égide de Clé­mence Bran­do­lin Ro­bert, ad­jointe au Maire, dé­lé­guée à l’amé­na­ge­ment ur­bain et à la re­vi­ta­li­sa­tion com­mer­ciale du centre-ville. L’heure est ve­nue de pro­fi­ter de cette ré­fec­tion et du nou­vel équi­libre en­gen­dré par la ré­har­mo­ni­sa­tion des étals et du mar­ché, en vue de re­lan­cer une at­trac­ti­vi­té mise à mal par la dé­ser­tion du coeur de ville qui se re­met dé­sor­mais à battre à l’unis­son de son mar­ché : créa­tion de faux pla­fonds, sur­élé­va­tion des murs si­tués entre chaque étal, pose de baya­dère, nou­vel éclai­rage, tra­vaux de pein­ture et de faïence, pose des en­seignes sur le baya­dère du haut, de pan­neaux de si­gna­lé­tique in­té­rieure et ex­té­rieure... De même, l’ins­tal­la­tion de ca­siers et de mange-de­bout fa­vo­ri­se­ront la consom­ma­tion sur place des pro­duits pro­po­sés par les com­mer­çants, en vue de dé­ve­lop­per une convi­via­li­té que l’on re­trouve au coeur de cer­tains mar­chés, comme ceux de Nar­bonne ou de Bor­deaux. “Nous al­lons conti­nuer la trans­for­ma­tion au ni

veau ar­chi­tec­tu­ral”, an­nonce Jean Dio­nis, maire d’Agen, à l’ins­tar de la ré­fec­tion de la fa­çade au ni­veau de la place des lai­tiers vers mi-avril. Par­mi les autres tra­vaux pré­vus jus­qu’à fin 2018, un cli­ma­ti­sa­tion in­té­rieure, la ré­no­va­tion des en­trées Ouest et Est et le chan­ge­ment (très at­ten­du!) des as­cen­seurs, le tout pour un mon­tant de 3,5 mil­lions d’eu­ros, une note sa­lée, certes, mais “le centre- ville est po­si­ti­ve­ment agres­sif” se ré­jouit le maire.

Trois nou­veaux com­merces

A l’en­trée du mar­ché cou­vert, à la place de la pe­tite res­tau­ra­tion ra­pide avoi­si­nant l’an­cienne poste, Bio

coop a fait un re­tour aux sources des plus re­mar­qués le 24 dé­cembre der­nier, un jo­li ca­deau de Noël pour les ha­bi­tués! “Nous étions ins­tal­lés en centre-ville avant 2004,

ex­plique Del­phine Noi­rot, co­gé­rante de l’éta­blis­se­ment

avec Anne Du­loué. Les gens re­viennent et nous avons un ex­cellent re­tour. Notre clien­tèle concerne tous les âges, peut-être plus de per­sonnes

âgées à cause du mar­ché”. Les pro­duits - sur­tout ali­men­taires pour ne pas concur­ren­cer les autres ma­ga­sins bios - se par­tagent 87 m2 de sur­face de vente. Beau­coup de vrac ce qui fait aus­si la po­pu­la­ri­té du ma­ga­sin. Des pro­duc­teurs lo­caux sont sol­li­ci­tés et des normes très strictes sont res­pec­tées pour

que la qua­li­té soit l’atout ma­jeur de la bou­tique. A l’in­té­rieur du mar­ché cou­vert, Paul Aba­die, joueur de rug­by du SUA et sa soeur Char­lotte, di­rec­trice gé­né­rale dé­lé­guée au sein de l’en­tre­prise Me­ricq ont ou­vert un bar à su­shi le 1er dé­cembre der­nier . “Nous com­men­çons à avoir une clien­tèle de tous les âges”

se ré­jouit Ca­role Me­ni­ni, gé­rante du bar. Qu’il s’agisse de fi­dé­li­sa­tion ou de dé­cou­verte, les pe­tits plats réa­li­sés d’une main de maitre par Mi­guel Be­douch, su­shi­man, sé­duisent de nom­breux pa­lais! Juste à co­té, une odeur de bon pain émane de la bou­lan­ge­rie-pâ­tis­se­rie Ma­la­terre, “juste un dé­pôt” pré­vient Ma­dame Ma­la­terre mais “c’est la bou­lan­ge­rie qu’il man­quait au mar­ché”

ré­tor­que­ront les clients! Le 8 dé­cembre der­nier, c’est donc un nou­veau dé­fi que se pro­pose de re­le­ver l’en­tre­pri­se­mère si­tuée bou­le­vard de la Li­ber­té. “Le mar­ché cou­vert, c’est une vi­trine et les clients ont op­té pour la qua­li­té”!

Qu’en est-il de la clien­tèle? Pas for­cé­ment age­naise, elle en­globe aus­si une par­tie de l’Ag­glo­mé­ra­tion. Mi­chel Lauz­za­na, maire de Bon-En­contre, n’échappe pas lui non plus à la cor­vée des courses aux cô­tés de son épouse Na­dège, ad­jointe au maire d’Agen. “Je traîne le

char­riot” iro­nise le maire

Bon-En­con­trais, re­con­nais­sant que “le mar­ché cou­vert est in­con­tour­nable”! Heures d’ou­ver­ture du

mar­ché : du mar­di au sa­me­di de 7 heures à 13 heures et de 16 heures à 19h30 et le di­manche de 7 heures à 13 heures. Fer­mé le lun­di.

Unez­par­tiez­dezl’équi­pez­dezBio­coopz­dontz­laz­bou­ti­que­zestz­si­tuée­zenz­fa­cez­dez­laz­pla­cez­deszLai­tiers4zàzl’en­tréez­duz­mar­ché cou­vert.

Lez­su­schi­manzMi­guelzBe­dou­ch­zaz­réus­siz­lez­pa­riz­dez­fi­dé­li­ser parz­sonz­sa­voir-fai­re­zu­nez­clien­tè­le­zau­prèsz­dez­sa­veurs­zen­core as­sezz­mar­gi­na­lesà

LazBou­lan­ge­rie-pâ­tis­se­riezMa­la­ter­re­zestz­très­zap­pré­ciée­zau seinz­duz­mar­chéàz

Al­lo­cu­tion­zi­nau­gu­ra­lez­dezJeanzDio­nis­zen­tou­réz­dez­ses­zad­joints.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.